Prison ferme requise pour les "cerveaux" de la fraude à la défiscalisation

justice tahiti
bernier
©Les Nouvelles de Tahiti
Devant le tribunal correctionnel, le procureur a requis de lourdes peines à l'encontre du gérant de la Sofipac, William Bernier et de Yolande Wong Lam, chargée de monter les dossiers, ainsi qu'à Franck Tehaamatai.  Le procès devait s'achever ce vendredi et le jugement, mis en délibéré. 
A l'issue des plaidoieries le juge devra décider si l'ancien dirigeant de la banque Westpac en Polynésie, est bien à l'origine de la plus vaste escroquerie à la défiscalisation dans ce procès qui a débuté lundi.

Le procureur a requis une peine de 7 ans de prison ferme avec mandat de dépôt ainsi que 100 millions de FCP d'amende à l'encontre du patron de la Sofipac, William Bernier. Sa présumée complice, Yolande Wong Lam risque, elle, 5 ans de prison ferme avec mandat de dépôt et 50 millions de FCP d'amende. Enfin, A l'encontre de Franck Tehaamatai, le procureur a demandé 3 ans de prison ferme et 40 millions de FCP d'amende.