Projets environnementaux : le coup de pouce de la Banque européenne d’investissement

énergie tahiti
Eolienne
©FRANK MAY / PICTURE ALLIANCE / PICTURE-ALLIANCE/AFP
1,6 milliards sont mis à disposition par la Banque européenne d’investissement  afin d’accorder des prêts à taux bonifiés aux entreprises réalisant des investissements de nature à préserver I’ environnement ou à développer des énergies renouvelables ainsi qu’aux micro-entreprises.
Depuis plus de 25 ans, la Banque européenne d’investissement entretient une coopération fructueuse avec les banques locales. En 2013, deux conventions avaient ainsi été conclues, dans les mêmes conditions, en mars avec la Banque de Tahiti, pour 8 millions d’euros (955 millions Fcfp) et en novembre avec la SOCREDO, pour un montant de 33 millions d’euros (4 milliards Fcfp).
 
Ce projet s’inscrit dans les objectifs de la Facilité d’Investissement, un fonds renouvelable financé par les États membres de l’Union européenne, dans le cadre de  la Décision du Conseil de l’Union européenne du 25 novembre 2013 qui définit les modalités de l’association des Pays et Territoire d’Outre-Mer (PTOM) à l’Union européenne et dont la Polynésie française fait partie. Ce texte prévoit, pour la période 2014-2020, la mise en œuvre d’une Facilité d’investissement de 5 millions d’euros au titre du Fonds européen de développement (FED) et de 100 millions d’euros sur fonds propres de la BEI, afin de promouvoir les entreprises commercialement viables principalement dans le secteur privé.
 
Au cours de la précédente période de programmation budgétaire de l’UE (2008-2013), la Polynésie française a consommé 54% de l’enveloppe allouée par la BEI à l’ensemble des 26 PTOM. Les banques polynésiennes ont ainsi pu mettre à disposition des entreprises locales 61 millions d’euros de crédits à taux bonifié (7,3 milliards Fcfp) pour le financement de projets environnementaux et la Polynésie française a bénéficié, en 2012, d’un prêt bonifié de 7,5 millions d’euros (895 millions Fcfp) pour le financement du système de climatisation SWAC (Sea-Water Air Conditioning).
 
Créée en 1958 par le Traité de Rome, la BEI finance des projets d’investissement concourant à la réalisation des grands objectifs de l’Union européenne. Elle participe également à la mise en œuvre de la politique de coopération de l’UE avec les pays qui ont conclu avec cette dernière des accords de coopération ou d’association.
Outre les prêts qu’elle accorde sur ses ressources propres, la BEI gère la Facilité d’investissement prévue par la Décision du Conseil de l’Union européenne du 25 novembre 2013 relative à l'association des pays et territoires d'outre-mer à l'Union européenne.
 
La Facilité d’investissement des PTOM est un mécanisme renouvelable, dont l’objectif consiste à soutenir, par des prêts bonifiés, des projets solides sur les plans technique, environnemental, financier et économique, et qui relèvent du secteur privé ou du secteur public marchand.

Source : communiqué de la Présidence
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live