polynésie
info locale

La protection de l'emploi local au menu de la 6ème séance de la session administrative

emploi tahiti
L'Assemblée de Polynésie
Les élus de Taraho'i examine un projet de loi de pays qui assure notamment une priorité d'accès à l'emploi aux personnes justifiant d'une durée suffisante de résidence
Le texte a déjà été validé le 25 avril dernier par le Conseil Economique, Social et Culturel (CESC), et les recommandations émises par l'institution ont été suivies par le gouvernement. 
Ce matin se tenait la sixième séance de la session administrative à l'Assemblée. Parmi les sept rapports examinés, le texte relatif à la promotion et à la protection de l'emploi local. L'objectif de ce projet de loi de pays est clair : "assurer, à conditions de qualifications et de compétences égales, une priorité d'accès à l'emploi aux personnes justifiant d'une durée suffisante de résidence."


Taux de chômage à 21%


Ce texte voulu par les élus de Taraho'i est justifié par ce chiffre alarmant : 21% de chômage en Polynésie, sans compter que le marché du travail se resserre de plus en plus. Parmi les propositions : la création d'une commission consultative tripartite de l'emploi local. Elle sera composée de représentants du gouvernement, du syndicat et du patronat. L'avis de cette commission sera requis, mais il sera seulement consultatif, c'est à dire qu'il ne sera pas contraignant. 
Egalement, le projet de loi prévoit des statistiques semestrielles à partir des déclarations préalables à l'embauche seront mises en place... des chiffres qui seront croisés avec ceux de la date d'attribution du numéro DN de la CPS. 

Enfin, les employeurs devront passer par le SEFI pour toute embauche faite sur la base de la protection de l'emploi. Le texte prévoit qu'il faudra un minimum de 3 à 10 ans de résidence en Polynésie Française, selon l'activité professionnelle proposée sur le marché. 

 

 

 

 

 

 

Publicité