polynésie
info locale

Le braqueur de la station essence de Punaauia sort de prison, condamné à 36 mois de prison dont 35 avec sursis

braquage punaauia
Braqueur Station Mobil
©Polynésie la 1ère
Le jeune homme de 19 ans a été jugé jeudi 21 mars après-midi. Il a écopé de 36 mois de prison dont 35 avec sursis, et devra indemniser la gérante de la station service de 200 000 francs pour préjudice moral. Ayant déjà effectué un mois de détention préventive, il est libéré. 
Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 février 2019, à Punaauia. Le visage masqué, l'individu s'est introduit dans la station Mobil de Punaauia.

Avec une arme, il a menacé le caissier, s'est fait remettre l'argent de la caisse, 30 000 cfp. L'alarme de l'établissement se déclanche, c'est ce qui le pousse à prendre la fuite. Il s'est enfuit à pieds en direction de Paea. Aucune personne n'a été blessée.

Des recherches ont immédiatement été entreprises par des patrouilles de la gendarmerie. Les enquêteurs de la brigade de Punaauia ont réquisitionné et visionné les vidéos de surveillance, le lendemain du braquage. Il est interpellé dans l'après-midi du samedi 16 février. 

L’individu est identifié par un témoin, malgré la cagoule. Le jeune homme était déjà connu des services de police pour avoir déjà eu affaire à eux. 

L'arme, une carabine à air comprimée appartenant à son oncle, est retrouvée chez sa grand-mère. Au moment du braquage, le jeune homme était fortement alcoolisé. A la barre, il dit "avoir peur, et regrette ses actes". 

Le jeune est en fait le fils de l'homme tué par un gendarme à Paea en avril 2017. Lors de comparution immédiate le 18 février dernier, sa mère déclarait que son fils était " déçu, très déçu de la loi, il n'y croit plus en la justice...il fait ces gestes là pour un appel au secours. "
 
Le procureur a requis 3 ans dont 18 mois avec sursis, et une obligation de soins. Le tribunal l'a condamné à 36 mois de prison dont 35 avec sursis, obligation de soins et de formation, et devra indemniser la gérante de la station service de 200 000 francs pour préjudice moral. Mais étant donné qu'il a déjà effectué un mois de détention préventive, il est libéré. 
 
Le braqueur de la station essence sort de prison
Publicité