polynésie
info locale

Qui remplacera Bruno Barrillot ?

nucléaire tahiti
Bruno Barrillot
©Polynésie 1ère
Décédé samedi 25 mars, Bruno Barrillot était à la tête de la Délégation pour le suivi des conséquences des essais nucléaires. Pour prendre la relève, deux noms circulent

Bruno Barrillot est à peine inhumé que sa sucession à la tête de la Délégation au suivi des conséquences des essais nucléaires fait déjà l'objet d'une polémique. 

La présidence pourrait nommer dès la semaine prochaine Yolande Vernaudon à ce poste. Mais, Bruno Barrillot de son vivant avait proposé Heinui Lecaill à sa sucession.

Deux personnalités


Yolande Vernaudon est ingénieur agronome, ancienne chef de l'inspection générale de l'administration, et mère de deux enfants. Yolande Vernaudon n'a pas souhaité s'exprimer, mais, nous a affirmé que pour l'heure rien n'est encore officiel.

Heinui Lecaill est quant à lui fonctionnaire d'état, directeur de Radio Tefana, chargé de communication de l'UPLD lors des dernières élections territoriales. L'homme est engagé dans la lutte contre le nucléaire depuis son plus jeune âge. Il a d'ailleurs été formé par Bruno Barrillot. Heinui Lecaill se dit prêt à assumer ces fonctions s'il le faut. "Il a toujours souhaité qu'un Polynésien puisse continuer son travail. Ca ne s'est pas fait, il est parti trop tôt. Bruno voulait quelqu'un d'engagé et qui connaisse la lutte, peut-être que la Présidence n'a pas confiance !', nous confie t-il.

Une décision la semaine prochaine


Pour le représentant du CESC, Patrick Galenon, la décision du président Pays va à donc l'encontre des voeux de Bruno Barrillot. "Je pense que si Bruno Barrillot avait choisi ce monsieur, c'est qu'il pensait qu'il pouvait le remplacer dignement. Maintenant, peut-être qu'il défend une cause politique qui n'est pas la même que le gouvernement actuel".

La décision finale revient au président du Pays. Elle pourrait intervenir la semaine prochaine.
Publicité