Réaménagement du port de pêche : un projet qui satisfait

pêche tahiti
projet réaménagement port de pêche
©Polynésie la 1ère
Ce mardi 7 juillet, le projet de réaménagement du port de pêche de Papeete a été présenté. 3 milliards 700 millions cfp ont été alloués aux travaux par le Pays. Les principaux intéressés se sont dits satisfait de cette présentation à quelques détails près... 
Le port de pêche de Papeete sera réaménagé. Ce mardi matin, le projet d'aménagement a été présenté aux professionnels du secteur, en présence du vice-président et ministre de l'Economie bleue, Teva Rohfritsch, et du ministre de l'Equipement, René Temeharo. 3 milliards 700 millions cfp ont été alloués aux travaux par le Pays. 

Il y aura une extension vers la magasin nautisport, la machine à glace sera déplacée vers cette extension car actuellement les bateaux de plus de 25 mètres ne peuvent pas accoster. Il y aura également plus d’ateliers de mareyages mécaniques et des frigos négatifs -30 degrés et positifs de + 4 à 0 degrés.

Construit petit à petit depuis le début des années 90, le port avait besoin d'un aménagement car la zone n'est clairement pas optimisée. "L'idée est de redéfinir dans chacune des zones, une fonction bien propre et ensuite de réaménager les infrastructures en conséquence", explique Cédric Ponsonnet, directeur de la direction des Ressources marines. 
 
©polynesie

Moana Maamaatuaiahutapu est armateur et thonier de pêche fraîche. Il était présent ce mardi matin. Même s'il n'a pas beaucoup été question des thoniers, l'armateur se dit satisfait du projet mais considère qu' "il manque quand même la réception du produit. Aujourd'hui, on n'a pas assez de bacs pour les déchargements".
 
©polynesie

De son côté, Teva Rohfrisch a répondu en expliquant qu'il fallait que ce soit le privé qui soit porteur du projet, le Pays répond à des projets économiquement viables. Le vice-président a par ailleurs tenu à dire qu'il faillait tirer les leçons de la première vague du Covid-19 et adapter sa manière de travailler. 
 
©polynesie

Yann Ching, mareyeur, est lui aussi satisfait de ce projet. "Ils ont pris en compte nos avis", explique Yann Ching qui souhaite néanmoins que les déchets de poissons, pour l'heure jetés dans le lagon, puissent être recyclés. 
 
©polynesie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live