Réforme constitutionnelle : les élus vent debout

outre-mer politique tahiti
Lana Tetuanui
©OM la 1ère
C'est un "non" ferme que le gouvernement a adressé à la sénatrice Lana Tetuanui sur sa demande de maintien du nombre de parlementaires en Polynésie française. Le texte vise à réduire de 30% le nombre de députés et sénateurs.
Lana Tetuanui a fait savoir qu'elle était pour le maintien du nombre de parlementaires en Polynésie française. Lors des questions orales au gouvernement, la sénatrice s’est adressée à la ministre des Outremer. Les 57 élus de Tarahoi ont voté contre ce projet de loi.

"Le texte est un muselage démocratique" a regretté la sénatrice, "la réforme doit prendre en compte l’éclatement géographique de la Polynésie française".

De son côté, Annick Girardin est restée ferme sur la réduction de 30% du nombre de parlementaires.

Lana Tetuanui regrette l’entêtement du gouvernement central. Elle est jointe depuis Paris par Pierre-Emmanuel Garot :

"Ils sont figés sur des considérations purement démographiques"


Les Outre-mer en continu
Accéder au live