Réinscription sur la liste des pays à décoloniser, 7 ans après…

tavini tahiti
Réinscription pays à décoloniser, 7 ans après…
©polynesie.la1ere
Dimanche après-midi, une cinquantaine de personnes a célébré le 7ème anniversaire de la réinscription de la Polynésie dans la liste de l’ONU des pays à décoloniser. Pour le leader indépendantiste du Tavini, Oscar Temaru, le combat n’est pas fini, loin de là.
 

17 Mai 2013, nouvelle date symbole


Malgré l’épidémie du coronavirus, les fidèles étaient bien présents hier devant la stèle de Faa’a qui commémore la réinscription de la Polynésie française sur la liste des pays à décoloniser.
Pour eux, cette célébration est plus qu’un symbole, elle est un moyen de reconnaître un droit mais aussi de transmettre aux générations futures l’héritage du Pays. 
 

Ré-inscription et pas inscription !


Pour rappel, le territoire y était inscrit en 1946 avant de disparaître de cette liste. En 2013, le Tavini a réussi finalement à y réinscrire le Pays.
Depuis le parti indépendantiste se rend tous les ans à New-York au siège de l’ONU lors des audiences de la 4ème commission qui est en charge de la décolonisation. La diplomatie française y pratique souvent la chaise vide.
 

Demande de retrait


En 2016, le président Edouard Fritch se rend alors lui aussi à New York pour faire valoir le point de vue des autonomistes et demande de retirer la Polynésie. Une demande refusée par l’ONU.
Regardez ce rappel historique de Thierry Stampfler :
©polynesie
Aujourd’hui, 7 ans plus tard le parti tire le bilan de cette réinscription. Pour Oscar Temaru c’est avant tout un tour de force même si il reste encore du chemin à faire. 

« Nous n’allons pas lâcher le morceau […] il n’en est pas question – Oscar Temaru, président du Tavini Huiraatira


Retrouvez Oscar Temaru interrogé dans le journal télévisé du Dimanche 16 Mai:
©polynesie