Remplacer le 29 juin… par le 20 novembre

polémique tahiti
remplacer le 29 juin
©polynesie.la1ere
La fête de l’autonomie du 29 juin ne fait pas l’unanimité. Le collectif Nuna’a a ti’a veut la changer. Pour eux, elle correspond à l’annexion de la Polynésie par la France. Ils proposent le 20 novembre, jour de célébration de Matarii I ni’a.
 

29 juin, une date qui divise


Le collectif Nuna’a a ti’a, proche du Tavini, a déposé à la présidence une demande solennelle de changement de date pour célébrer la Polynésie. Ils estiment que le 29 Juin est une date festive alors que pour eux cette journée est connotée dramatiquement. Le 29 juin est la date choisie par Gaston Flosse pour célébrer l’autonomie interne de la Polynésie en 1984. Elle avait été choisie en référence au 29 juin 1880 jour du rattachement de la Polynésie à la France. Le collectif considère ce jour comme celui de l’annexion du pays par la France.

Qu’est-ce que le polynésien a à fêter le 29 juin ? La perte de sa souveraineté ? La perte de son identité ?  

Collectif Nuna’a a ti’a

remplacer le 29 juin
©polynesie.la1ere


Fêter le 20 novembre, jour de Matarii I ni’a


Après avoir déposé une gerbe sur la stèle de Pouvanaa a oopa le collectif s’est rendu à la présidence pour remettre sa demande. Il propose que le 20 Novembre devienne la fete de tous les polynésiens. Cette date correspond à la célébration traditionnelle de  Matarii I ni’a, qui marque le retour de la saison d’abondance.

Ils ont été reçu par Thierry Nun Fat le directeur de cabinet du président Fritch qui a promis de transmettre leur demande.
 
Remplacer le 29 juin… par le 20 novembre