Rencontre avec deux futures gendarmes en route pour la métropole

portraits tahiti
gendarmes / recrues / femmes
©Polynésie la 1ère

Dans la soirée de ce vendredi 26 février, ils seront 35 Polynésiens à partir pour la métropole avec comme objectif : devenir gendarme. Parmi eux, 31 femmes dont Leilanie et Maunakea.  

La parité n'a pas été respectée mais pour une fois c'est en faveur des femmes. Ce vendredi soir, elles sont 31 sur les 35 Polynésiens à partir pour la Métropole à Rochefort, avec pour mission : devenir gendarme. Il faut quatre ans de formation intensive payées pour rejoindre cette branche de l'armée. C'est la première fois dans l'histoire des recrutements qu'autant de femmes se présentent et réussissent le concours.

Mais avant le grand saut vers l'inconnu, les jeunes recrues préparent leur départ comme Leilanie. "Je ne sens pas encore la pression, mais je pense que je vais vraiment la sentir ce soir quand il n'y aura plus personne (...) Pour l'instant, ça va !", explique cette jeune mère de famille qui passe ses derniers moments avec sa fille et son compagnon. 

Maunakea, elle aussi, fait partie des recrues. Originaire des Australes, elle connaît bien l'institution pour avoir servi deux ans comme auxiliaire. Elle vit son départ de manière enthousiaste, même si elle l'avoue, "avoir un peu mal au coeur" de partir si loin. "Mais c'est pour un meilleur avenir", confie émue la jeune femme. 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live