Renvoyée trois fois, son affaire est enfin jugée sans son avocat...

justice tahiti
justice
©DR
Au tribunal de première instance de Papeete, 23 affaires sont jugées ce jeudi 28 mars. Il s'agit majoritairement des affaires de vol et de violences mais aussi des non-paiements de pension de famille… Retour sur ce dossier
 
23 affaires jugées depuis 8h ce jeudi matin. Parmi elles, des vols et des violences mais aussi des non-paiements de pension de famille… Entre les mois d’avril et juin 2018, un père de famille a failli à ses obligations. Problème : l’avocat du prévenu a demandé un renvoi qui a été rejeté par le juge. Et pour cause, l'affaire a déjà été renvoyée trois fois...

Ce jeudi, l'avocat du prévenu est absent à l'audience car son beau-frère est mourant, il est représenté par un confrère. Le président du tribunal compatit mais rejette la demande de renvoi. Pour lui, l'affaire est simple, il est donc inutile de la renvoyer une fois de plus car elle a nécessité une escorte de gendarmerie mobilisée pour la matinée. Le prévenu est en effet déjà incarcéré pour trafic d'ice dans la prison de Tatutu, à Papeari.Le président estime donc que l'argent public est gaspillé.


Quatre mois de prison avec sursis


Etant donnée le refus du juge, l'avocat est appelé au tribunal. Il arrive à l'audience très en colère, défend sa cause en relevant l'état de son beau-frère malade, il élève même la voix et fournit un exposé verbal argumenté de certificats médicaux de spécialistes. Malgré tout le président du tribunal ne cède pas. L'avocat s'en va, l'affaire est jugée.

Le prévenu, qui a refusé l'assistance d'un avocat commis d'office, est condamné à quatre mois de prison avec sursis et une mise à l'épreuve durant trois ans. Il devra également payer 100 000 Fcfp à la mère de son enfant. Le quadragénaire a repris la direction de Tatutu à l'issue de l'audience.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live