Réouverture des écoles le 11 mai, et en Polynésie ?

coronavirus tahiti
Coronavirus écoles
image d'illustration ©RP
Le président de la République a annoncé ce matin, la réouverture prévue des écoles, collèges et lycées à partir du 11 mai. Une décision qui concerne la métropole. En Polynésie pas de date pour l'instant. Les syndicats plaident pour une ré-ouverture plus rapide surtout dans les îles.

Pourquoi attendre ?


Dans les îles qui sont complètement coupées du monde depuis 3 semaines et alors qu'aucun cas n'y est déclaré la réouverture des écoles pourrait intervenir plus vite.

Pourquoi continuer de maintenir des mesures de confinement alors que c'est bien là-bas [dans les îles] que se trouve la très grande majorité des foyers qui n'ont ni imprimantes, ni internet – Tepuanui Snow, président de la fédération des associations de parents d'élèves.

Tepuanui Snow qui estime que les mesures de confinement ne doivent pas être évaluées sur le même prisme que la métropole.

Retrouvez ci-dessous l'interview de Tepuanui Snow, président de la fédération des associations de parents d'élèves au micro de Thierry Stampfler et Mirko Vanfau
 

Réduire les inégalités


Une demande qui vient en écho aux déclarations d'Emmanuel Macron ce matin. Le président de la République a bien précisé que cette situation exacerbait les inégalités entre ceux qui ont accès facilement au télétravail et ceux qui en sont exclus.
 

Reprendre l'école oui, mais dans quelles conditions sanitaires ?


Pour certains syndicats d'enseignants, il faudra d'abord que la Polynésie précise dans quelles conditions cette reprise pourrait intervenir. L'UNSA notamment s'inquiète de la mise à disposition de masques pour les enseignants ou de gels hydroalcooliques dans les établissements.

Retrouvez ci-dessous l'interview de Thierry Barrere, secrétaire général de l'UNSA éducation au micro de Thierry Stampfler et Mirko Vanfau
Au niveau du gouvernement local, la levée partielle du confinement des îles est en réflexion depuis plusieurs jours déjà. Le ministre de la santé a annoncé que des décisions seraient prises cette semaine.




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live