Reprise du travail à l'APRP de Titioro

social tahiti
APRP
La grève avait débuté le 18 mai. Une partie du personnel protestait contre le plan social de la direction.
Le plan social  prévoyait le licenciement de 3 salariés de l’encadrement, hors vulnérabilité selon le droit.  Une étape nécessaire pour éviter la liquidation judiciaire.
L’APRP reste aujourd’hui très fragile financièrement. Au mois de juin, l’atelier n’a toujours pas reçu ses subventions pour 2015. Elles représentent 50% de son budget. Sans elles, pas de paie pour ses 25 salariés. L’APRP est la seule et unique entreprise adaptée en Polynésie.