Reprise des liaisons internationales le 15 juillet sans quatorzaine

transports tahiti
Reprise des liaisons internationales le 15 juillet sans quatorzaine
©polynesie.la1ere
Le déconfinement du pays franchit une nouvelle étape. Le 15 juillet les liaisons avec l’Europe, les USA et la Nouvelle-Calédonie devraient reprendre pour permettre au tourisme de redémarrer et sauver l’économie. La quatorzaine sera supprimée mais les tests resteront obligatoires.
 
Le président du pays et le haut-commissaire l’ont annoncé ce vendredi, le pays rentre dans une nouvelle phase de retour à la normale.  

En Océanie on est pas loin de l’élimination  du virus - Dominique Sorain, Haut-commissaire

En préambule Edouard Fritch a déclaré que la situation du covid-19 en Polynésie est aujourd’hui contrôlée et maitrisée. Elle permet de rouvrir le pays progressivement.
 

Sauver les emplois


La situation économique du pays ne peut plus lui permettre de rester coupé du monde. Il y a aujourd’hui près de 18000 emplois menacés dans le tourisme sans parler des conséquences collatérales dans tous les secteurs de l’économie.

Nous allons ouvrir encore plus notre pays pour sauver les emplois  – Edouard Fritch, président de la Polynésie française

 

La « septaine »à partir du 1er juillet


A partir du 1er juillet le dispositif actuel (quatorzaine + tests) sera allégé pour les passagers venant de l’extérieur. Les vols commerciaux avec Paris reprendront le 3 juillet. Pour l'instant seules Air tahiti Nui et Air France devraient reprendre leur opérations. Seuls continueront d’arriver, les résidents et les fonctionnaires en mutation. Le test restera obligatoire avant le départ et les passagers seront soumis à 7 jours de confinement à l’arrivée au lieu de 14. Un  nouveau test sera effectué à l’issue de cette « septaine ».
 

Réouverture aux touristes internationaux à partir du 15 juillet


A partir du 15 juillet les liaisons aériennes internationales peuvent reprendre avec les USA, l’Europe, la Nouvelle Calédonie et peut-être Hawaï (sous réserve que ces pays l'acceptent !). Les liaisons avec la Nouvelle-Zélande et le Japon ne devraient pas reprendre avant le mois de septembre. Les liaisons avec le Chili ne sont pas à l’ordre du jour (la compagnie Latam est en grande difficulté financière). Les touristes seront soumis à de nouvelles procédures :
 
  • Tests obligatoires 72 heures avant l’embarquement
  • Tests aléatoires 4 jours après l’arrivée
  • Assurance internationale obligatoire
  • Port du masque dans l’avion et dans les espaces publics
  • Attestation sur l’honneur de respecter les gestes barrières et de signaler toute fièvre.
  • Fiche de renseignement sur le séjour (adresses, itinéraires, tel, email etc.)
Il y aura des visites régulières par des personnels habilités dans les structures hôtelières. Si un visiteur est déclaré positif il y aura des chambres dans les hôtels pour la mise en isolation de cette personne. Le ministère de la santé assurera leur suivi.

Le Président et le Haut-commissaire estiment qu’il faut trouver aujourd’hui le bon compromis entre la nécessité de protéger le pays et le besoin impératif de sauver les emplois. Ils estiment qu’aujourd’hui la situation permet de prendre quelques risques.

Nous avons maintenant une solide expérience en terme d’organisation et d’équipement….nous sommes en capacité d’assurer le suivi de nos visiteurs  - Dominique Sorain, Haut-commissaire

Tous deux estiment qu’une nouvelle introduction du virus reste possible mais qu’elle peut aujourd’hui être traitée en évitant la contamination de tout le pays.
La situation n’est plus la même qu’en mars. Le risque d’une flambée épidémique dans le pays est aujourd’hui écarté alors que la situation mondiale se calme.

Retrouvez ci-dessous l'intégralité du point presse donné par le Haut-commissaire et le Président du pays :



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live