polynésie
info locale

Retour des surveillants pénitentiaires : un grand moment d'émotion

justice Tahiti
Retour des surveillants pénitentiaires
©Polynésie 1ère
Ils sont de retour ! Dix-huit des agents pénitentiaires en formation en France sont arrivés vendredi 14 octobre, à l'aube, à l'aéroport de Tahiti-Faa'a. Un grand moment d'émotion après huit mois d'absence... 


Ils étaient dix-huit vendredri matin à l’aéroport de Tahiti-Faa'a. Ce sont les premiers à arriver de France, une centaine d'autres retrouveront le fenua en décembre prochain. Après huit mois passés à Agen, à l’ENAP, l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire, ils ont enfin retrouvé leurs familles.

Retour des surveillants pénitentiaires
Grand moment d'émotion lors de l'arrivée des surveillants pénitentiaires ce vendredi 14 octobre. ©Polynésie 1ère

Accueillis par leurs familles respectives, les bras emplis de colliers de fleurs, les agents api ont vécu un grand moment d'émotion. La plupart des hommes et des femmes retrouvent leurs enfants, quittés huit mois plus tôt. Certains découvrent même leur bébé né pendant leur séjour en France.


Au-delà de l'émotion des retrouvailles, il y a aussi cette fierté d'avoir accompli son devoir. Si ces mois ont été difficiles, les agents en formation ont fait preuve de courage pour aller au bout de leur formation.


S'ils sont très content(e)s d'être rentrés au fenua et d'avoir retrouvé leur famille, ils restent néanmoins solidaires avec leurs collègues, restés en France pour poursuivre la formation. Ils rentreront au mois de décembre prochain.


Une chose est sûre : tout ceux qui sont rentrés vont profiter de cette journée pour passer du temps en famille, se baigner à la mer, manger du poisson cru... Des choses simples de la vie qui ont manqué à tout ces nouveaux agents pénentiaires.


Dès lundi, les agents api sont convoqués à la prison de Nuutania. Mais, ce n’est que le 7 novembre qu’ils entreront en service au centre pénitentiaire. Quant l’ouverture de la prison de Papeari, elle est prévue pour le mois de mai 2017.

Retour des surveillants pénitentiaires, un grand moment d’émotion

 

Publicité