Rétrocession des terrains militaires : "un dossier presque blouclé" selon Fritch

foncier tahiti
terrain militaire
©Polynésie 1ère
Lundi 28 décembre, le conseil des ministres a validé le projet de loi concernant la rétrocession des terrains militaires. Six communes devraient ainsi récupérer du foncier.
En marge de la cérémonie célébrant les 100 ans de communication entre la Polynésie française et la France, ce mardi matin à Mahina, le président Edouard Fritch a confirmé l'information qui circulait depuis le conseil des ministres du lundi 28 décembre. Le conseil a en effet validé le projet de loi concernant la rétrocession des terrains militaires. De son côté, le chef de gouvernement a affirmé que le dossier était presque bouclé, scellant ainsi la fin d'un feuilleton de plusieurs années.

Six communes sont concernées : Arue, Faa'a, Mahina, Papeete, Pirae, et Tairapu-Est. Elles vont, ainsi, pouvoir récupérer du foncier. Il revient ensuite aux municipalités d'en faire des zones d'activité économique, de tourisme, voire même des "aménagements urbains" comme des parcs par exemple. Selon le président du pays, il ne reste plus que quelques formalités.

TERRAINS MILITAIRES f.mp3


Également interrogé sur la question, le maire de Mahina, Damas Teuira, affirme d'ailleurs que des projets sont déjà en cours ou en tout cas prévus sur sa commune.

TERRAINS MILITAIRES DAMAS

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live