Sécurité routière : l’alcool et les stupéfiants, principales causes des accidents

sécurité tahiti
Sécurité routière
©Polynésie la 1ère
Le nouvel accident mortel qui s'est déroulé à Bora Bora est le septième depuis le début de l'année. Si on constate une légère amélioration par rapport à l’année dernière, les principales causes de ces accidents restent l’alcool et les stupéfiants.
Un nouvel accident mortel est survenu samedi 23 mars, à Bora Bora. Une femme a perdu la vie après avoir été fauchée par une voiture dans un virage. Un drame qui porte à sept le nombre de tués sur nos routes depuis le début de l’année. Deux des accidents mortels ont eu lieu à Raiatea et Bora Bora.

A la même époque en 2018, on comptait déjà 11 tués sur les route polynésiennes. Si on constate une légère amélioration par rapport à l’année dernière, les principales causes de ces accidents restent l’alcool et les stupéfiants et impliquent principalement des deux-roues. La zone la plus accidentogène reste la RT 1, la route de ceinture.

"Quand on est sur la voie publique, il faut anticiper l'action des autres et penser à se mettre à la place des autres. Il y a encore des comportements irresponsables (...) Comparé à 2018, on a une amélioration mais 2018 était une mauvaise année pour nous. On revient à des chiffres comparables à 2017. Je pense qu'on peut faire encore mieux, il ne faut pas baisser la garde", explique le capitaine Sylvain Vigneux.
 

Interview

sécurité routière, l’alcool et les stupéfiants principales cause des accidents
Les Outre-mer en continu
Accéder au live