Sénatoriales : place aux candidats inconnus

élections tahiti
candidats sénatoriales
©Polynésie la 1ère
Chaque élection à son lot de candidats inconnus issus de la société civile voulant tenter leur chance. C'est le cas de Rolfi Chang, Teriiorai Oopa et Paul Bontour. Dans leur programme respectif : la relance économique via l'Europe, le tourisme haut de gamme ou encore l'indépendance planifiée.
Rolfi Chang, 41 ans, sans étiquette, se présente pour la première fois à une élection. Ce prestataire de service, originaire de Papeete, axe son programme sur l'application du code général des communes. Pour lui, la relance économique passe par deux leviers : l'agence française de développement (AFD) et l'Europe. Il espère faire de la Polynésie une région ultra périphérique d'Outre-mer. 

Teriiorai Oopa, lui, n'en est pas à sa première tentative. Il avait participé aux Législatives de 2012. Sans étiquette, le candidat de 39 ans attaque les Sénatoriales en duo avec l'ancienne conseillère municipale de Pirae. L'arrière petit neveu de Pouvana Oopa base son programme sur la promotion de tourisme haut de gamme. Il espère aussi combattre la corruption des élus. 

Enfin, Paul Bontour, 64 ans et retraité, se lance dans la campagne sous la bannière de la France insoumise. L'objectif : redonner le pouvoir au peuple via une démocratie participative, et changer la constitution pour aboutir à une indépendance plannifiée à l'instar de nos voisins Calédoniens. 
 
©polynesie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live