Situation tendue à Air France

grève tahiti
Air france
©francetvinfo
Un mouvement de grève à Air France est prévu pour le lundi 5 octobre. Les syndicats CGT, FO et UNSA protestent contre un éventuel plan massif de licenciements. 5 000 postes seraient touchés.
Le conseil d’administration d’Air France a tranché... Après l'échec des négociations avec les syndicats des pilotes, qui refusent de voler plus à salaire constant, le CA a finalement choisi de mettre en place un plan d’économies d’ici à 2017. Ce plan prévoit des suppressions de lignes et une réduction des personnels.

La compagnie a déjà fixé ses objectifs d'économies pour 2017 : 1.13 milliard d'euros. Pour s'y tenir, la direction d'Air France a donc décidé de lancer son plan B : le licenciement de 1000 personnes dans le secteur des vols longs courriers, notamment du personnel au sol sous forme de départs volontaires et 900 personnels navigants :  pilotes, hôtesses et  stewards, sous forme de licenciement.

Ces mesures prendraient effet à l'été 2016. Les détails de ce plan B, à savoir quelle lignes seront sacrifiées et quelles escales touchées, seront dévoilés lors d’un comité central d’entreprise extraordinaire prévu pour le lundi 5 octobre. Si les négociations avec les pilotes n'aboutissaient pas à des gains de productivité, la direction d'Air France a déjà menacé qu'il s'agirait là seulement d'une "première étape dans la restructuration du groupe".

L’appel à la grève lancé par la CGT, FO et Unsa est maintenu pour le lundi 5 octobre. Selon la direction d’Air France, les passagers seront informés dès samedi 3 octobre de l’évolution de la situation.