Six mois de prison avec sursis requis contre Pascal Szym

justice tahiti
Pascal Szym au coeur d'Ebola
Taote Pascal Szym ©Polynésie 1ère
L'ancien président du Syndicat des médecins libéraux de Polynésie française a comparu hier, jeudi 10 mars, devant la cour d'appel de Papeete pour "homicide involontaire". Le délibéré est attendu pour le 2 juin prochain. 
En juillet 2015, l'homme avait été condamné à douze mois de prison avec sursis pour "homicide involontaire". Le docteur Pascal Szym avait fait appel de cette décision n'acceptant pas la notion de "culpabilité". En décembre 2008, il avait posé un anneau gastrique à une patiente âgée de 23 ans qui est décédée quelques jours après. L'un de ses organes a été perforé pendant l'opération.

Ce jeudi 10 mars, l'ancien président du Syndicat des médecins libéraux de Polynésie française a comparu devant la cour d'appel de Papeete. L'avocat général a requis six mois de prison avec sursis contre le docteur. L'avocat du médecin a plaidé la relaxe. L'arrêt de la cour d'appel sera rendu au mois de 2 juin. 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live