Solution à l’hyperactivité : le vélo-pupitre

éducation tahiti
Solution à l’hyperactivité : le vélo-pupitre
Premier essai du vélo-pupitre. Il devrait donner de bons résultats. ©Président du gouvernement.

Mardi après-midi a été signé un partenariat entre le ministère de l’éducation et le RSMA pour  proposer  des  « vélos de classe » ou "vélo-pupitre"  aux élèves hyperactifs de l’école Val Fautaua à Pirae.

Le vélo elliptique a un concurrent, le vélo de classe. 

Mardi, l'un d'eux a été offert à l'école primaire Val Fautaua. 

Ce dispositif permet aux enfants de mieux apprendre dans un climat scolaire plus stable. « L'enfant impulsif a un grand besoin de bouger. Avec un vélo-pupitre ou une table « ajus-table », celui-ci pourra le faire en classe et ce sans déranger les autres élèves de la classe. », est- il écrit sur le site bougerpourréussir.com.

Soulager professeurs et élèves

 

Ce projet, qui suit son cours depuis 2019, a été fabriqué par les volontaires de la filière soudure du RSMA. Cette année, ce sont plusieurs exemplaires qui sont attendus, un deuxième est d’ores et déjà en production pour les collégiens.

Ces commandes répondent à un réel besoin des élèves souffrant de troubles du comportement pour suivre le programme. Une façon innovante de soulager professeurs et élèves.

La remise de ce vélo a été effectué en présence d’Edouard Fritch et de la  ministre de l’éducation Christelle Lehartel.

Solution à l’hyperactivité : le vélo-pupitre
Un partenariat entre le ministère de l'Education et le RSMA. ©Présidence du gouvernement.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live