Statu quo à la Direction des transports terrestres

social tahiti
grève Transports terrestres
Alors que la grève se poursuit à la Direction des transports terrestres, le ministre des Transports a souhaité répondre aux propos des grévistes en assurant que sa porte restait ouverte. René Temeharo a en revanche dénoncé les accusations portées contre la nouvelle directrice. 
Quatrième jour de débrayage à la Direction des transports terrestres... Les syndicats FRAAP et A ti'a i mua réclament toujours le départ de la nouvelle directrice, nommée en septembre dernier. La grève est très suivie dans les services du transport où près de 80% du personnel, selon les syndicats, et 61% selon le Pays.

Jeudi 6 décembre, Jean-Paul Urima de la Fraap regrettait une "situation [qui évoluait] de manière défavorable". Il dénonçait par la même le "mutisme du ministre des Transports". Des propos auxquels René Temeharo a répondu. Le ministre a assuré que "sa porte reste ouverte" mais dénonce les accusations portées contre la nouvelle directrice. Malgré le mouvement, tout n'est pas à l'arrêt, indique aussi le ministre.
 

Interview