Suspension de la grève des médecins hospitaliers

social tahiti
marc levy
Marc Lévy, le président du syndicat des praticiens hospitaliers, lors de l'Assemblée générale de ce lundi 16 février à l'hôpital de Taaone. ©Gilles Hucault, Polynésie 1ère
En grève au CHPF depuis jeudi dernier, les praticiens ont finalement décidé la levée du mouvement social, ce lundi 16 février.
Réunis ce lundi matin en Assemblée générale à l’auditorium de l’hôpital du Taaone, les praticiens ont voté pour la suspension de leur mouvement de grève. Pour autant, ces derniers n'ont obtenu aucune autre assurance que celle donnée par le vice-président Nuihau Laurey dans son courrier du 10 février dernier.
Suspension de la grève des médecins hospitaliers
En réalité, les médecins du CHPF souhaitaient surtout attirer l’attention des décideurs politiques et du grand public sur la baisse de la dotation du budget alloué à l’établissement. En effet, sur l'exercice 2015, ils ont constaté que le budget a été amputé de 600 millions de fcp. Une somme versée par les différents régimes de la CPS pour le fonctionnement et l’investissement.

Comme aucune autre revendication n’a été formulée, les médecins ont décidé de suspendre le mouvement après quatre jours de grève. La direction de l’hôpital refuse de communiquer à ce sujet, et le ministre du budget évoque de son côté des « incompréhensions ».
docteur Olivier Obrecht


Regardez l'interview de Marc Lévy, président du syndicat des praticiens hospitaliers, interrogé par Brigitte Olivier : 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live