Tahiti autrefois : la photothèque à remonter le temps

histoire tahiti
Photo du profil du compte Facebook Tahiti autrefois
Photo du profil du compte Facebook Tahiti autrefois ©Tahiti autrefois
Un passionné de la Polynésie alimente et entretient une pépite sur Facebook.
Des centaines de photos donnent à voir Tahiti et ses îles aux temps anciens.
Lancé voilà un peu plus d’un an le compte Faceboook « Tahiti autrefois » connaît un succès grandissant et compte aujourd’hui plus de 13 200 amis. Cet engouement des internautes est directement lié à la richesse et à la variété de l’iconographie patiemment rassemblée et mise en page par Jean Christophe Drouard, grand passionné de la Polynésie aujourd’hui installé à Pirae.
Tamure d'antan au Tahara'a
Tamure d'antan au Tahara'a ©Tahiti autrefois


 " les gens sont nostalgiques"

« C’est pour remercier la Polynésie de l’accueil qu’elle m’a réservé que j’ai eu l’idée de mettre en place cette page sur Facebook » explique t’il.  « Les messages d’encouragement que je reçois régulièrement sont très gratifiants et me poussent à continuer. Lorsque j’ai commencé, je ne m’attendais pas à un tel succès mais je crois que les gens sont conquis car ils sont nostalgiques. Ils sont également très enthousiastes lorsqu’ils se reconnaissent sur une photo.
 
Les photos et les illustrations couvrent toute la période contemporaine et ont pour certaines parfois plus de cent ans. Elles plantent le décor d’une Polynésie sans automobiles où les maisons étaient en bois et ou les paréos côtoyaient les robes missionnaires.
Les cartes postales jaunies, les dépliants publicitaires mais aussi quelques copies de films saccadés font revivre un visage connu, une enseigne disparue et illustrent pèle mêle et sans intention chronologique de multiples scènes un brin désuètes d’un quotidien disparu que l’on devine plus insouciant.

 "les jeunes découvrent leur pays tel qu'il était hier"
 
« Les jeunes ont perdu certains repères, ils ne parlent plus le tahitien et ils découvrent leur pays tel qu’il était hier et tel que l’on connu leurs parents ou leurs grands parents. Je reçois régulièrement des témoignages et des remerciements très touchants de jeunes et de moins jeunes, de toutes catégories sociales. Je pense que ces photos touchent le cœur des gens et cela m’encourage à continuer » note Jean Christophe Drouard.
 
Les documents produits proviennent de sources amies et de recherches personnelles. Le temps d’un cliché ils représentent une sympathique machine à remonter le temps. A consulter et à « liker » sans modération.
Le Concorde en 1986
Le Concorde en 1986

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live