Tahiti : la guerre des cliniques

santé tahiti
Projet clinique Cardella
©Polynésie 1ère
Qui remportera l'appel à projets prévu par le schéma d'organisation sanitaire ? Deux projets de "pôle de santé privé unique" sont d’ores et déjà en compétition.
 « Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises » affirme Thomas Fallevoz, actionnaire de la clinique Paofai. « Nous n’avons jamais été consultés » répond Yves Gendron directeur de la clinique Cardella . C’est mal parti, pour la fusion des trois structures de santé privées de Papeete ! Suite au SOS (schéma d’organisation sanitaire) voté en février dernier, le pays doit maintenant lancer un appel à projets.

Les actionnaires de Paofai viennent de dévoiler le leur. De leur côté les médecins de Cardella confirment que leur projet est plus qu’un simple transfert de Papeete vers Punaauia.  La commission d’organisation sanitaire leur avait suggéré de « voir plus loin », bien avant le vote du SOS.  C’est chose faite, ils ont augmenté le nombre de lits (passant de 100 à 150) et ont prévu un vrai service d’urgences. 

Selon le promoteur immobilier Synopsis, l’obtention du permis de construire est une question de semaines.  Il a fallu passer par la modification du Plan de Prévention des Risques de la commune de Punaauia, votée à l’unanimité par le conseil municipal.
« L’aléa qui existait sur le terrain était un risque de chute de blocs qu’on prend l’engagement de purger en les faisant tomber pendant la phase de terrassement » précise Cyril-Claude Dardel.

Du côté du ministère de la santé, Patrick Howell confirme qu’il doit lancer dans les prochains mois un appel à projets avec l’aide de la société Calia Conseil qui, selon le ministre, est à nouveau opérationnelle, après s’être désengagée du projet.
Projet clinique Cardella
©Polynésie 1ère