polynésie
info locale

Tahiti Mahana Beach : des familles s'accrochent toujours au terrain

travaux publics tahiti
Famille Tahiti Mahana Beach
©Polynésie 1ère
Pour l’avancement du projet Tahiti Mahana Beach, le Pays doit récupérer les terres nécessaires à la construction du complexe hôtelier. Sur place il reste encore quelques familles qui occupent toujours les lieux. Selon la procédure, elles avaient jusqu'à aujourd’hui pour quitter la zone.


Si les constructions sont sommaires, les lieux sont paradisiaques. Les pieds dans l’eau dans l'agglomération urbaine. L’endroit idéal pour la construction d’un hôtel. Sur les 271 familles occupantes du début, il n’en reste qu’une quarantaine selon TNAD (Tahiti Nui aménagement et développement) qui a pour mission de maîtriser le foncier.
Une solution de relogement est à l’étude pour les habitants qui ont accepté le compromis. Sur les 102 familles que comptait cette association, 15 habitent toujours l’endroit. Mais neuf familles refusent de s’en aller.
Car certaines sont présentes ici depuis plus de 50 ans, pourtant elles devront quitter le domaine public, assure TNAD.

Ecoutez Luc Faatau, responsable du pôle foncier de TNAD :

Tahiti Mahana Beach : des familles s'accrochent toujours au terrain


Une autre partie de l’emprise du Mahana Beach concerne des terres privées. Quelques propriétaires ont déjà accepté l’offre du Pays, mais d’autres contestent la déclaration d’utilité publique. Selon la procédure, les familles concernées avaient jusqu'à aujourd'hui pour quitter les lieux.

Retrouvez ce reportage ce soir dans notre Ve'a de 18h30 et notre JT de 19h.
 
Tahiti Mahana Beach : des familles s'accrochent toujours au terrain
Les pieds dans l'eau, l'idéal pour les riverains mais aussi les clients d'un hôtel. ©Polynésie 1ère

Publicité