Tahiti Mahana Beach : trois familles refusent toujours l'expropriation

tahiti mahana beach tahiti
Tahiti mahana beach
Tahiti Mahana Beach, version hawaienne ©Group 70 International
Le Président du pays est revenu lors de son allocution à l'Assemblée, jeudi 9 avril, sur le projet du Tahiti Mahana Beach. L’emprise foncière du grand complexe touristique fait encore défaut.
Lors de son discours, jeudi 9 avril, à l'Assemblée de Polynésie française, le Président du pays est revenu longuement sur les grands projets du pays. Il a fait un point notamment sur celui du Tahiti Mahana Beach.

L’emprise foncière du grand complexe touristique fait encore défaut. Sur les 34 hectares nécessaires au projet, il reste un peu plus de 5 hectares à acquérir. Le gouvernement est confronté à trois familles qui ne veulent pas céder leur terre. Le ministre de l'équipement, Albert Solia, a demandé une enquête d'utilité publique, une démarche qui devrait permettre de débloquer la situation.

Écoutez le reportage de notre journaliste Miri Tumatariri

expropriation mahana beach


Ci-dessous le discours d'Edouard Fritch lors de son allocution à l'Assemblée

fritch discours