polynésie
info locale

Billabong Pro Tahiti : c'est fini pour les Tahitiens !

surf teahupoo
Michel Bourez
Michel Bourez dans la série 3 du round 2 de la Billabong Pro Tahiti 2016. ©Suliane Favennec
Dimanche 21 août 2016 s'est déroulé le round 2 de la Billabong Pro Tahiti. Une mauvaise journée pour les Tahitiens. Dans des conditions médiocres de houle et sous la pluie, Michel Bourez et Hira Teriinatoofa ont été éliminés. 



 
Hira Teriinatoofa
Hira Teriinatoofa ©Suliane Favennec

Le numéro un mondial versus le champion de Papara. C'est la tête d'affiche de cette première série du round 2. L'Australien Matt Wilkinson semble s'être mis à l'eau avec la volonté de montrer qu'il honorait son maillot jaune. Wilko frappe d'entrée jeu et score un 5 puis un 6.17. Les conditions de glisse ne sont pas bonnes ce dimanche, et les séries longues. Hira Teriinatoofa ne se laisse pas faire, et prend sa première vague, un petit tube noté 6.43. Le duel entre les deux surfeurs est intense. Ils prennent chacun leur tour une belle vague. L'un après l'autre. Wilkinson prend la tête de la série.
 
Matt Wilkinson (AUS)
Matt Wilkinson (AUS) ©Suliane Favennec

Sur le plan d'eau, Michel Bourez et Tereva David sont là, en soutien mais aussi en conseiller. Michel Bourez, qui surfera à la troisième série, fait des signes de tête pour Hira Teriinatoofa, il n'hésite pas à lui parler, il l'aide à choisir ses vagues. Hira Teriinatoofa  score une excellente vague à  7.07. Malgré les efforts du Tahitien, et une belle performance, Matt Wilkinson mène le heat. Il scorera une dernière vague à 8. Hira Teriinatoofa est ainsi éliminé du main event. Le Polynésien n'a pas dérogé à la réputation des surfeurs locaux et est allé serrer la main de son adversaire. Une belle image de sport...
 
Hira Teriinatoofa
Hira Teriinatoofa ©Suliane Favennec
Hira Teriinatoofa et Matt Wilkinson (AUS)
Hira Teriinatoofa et Matt Wilkinson (AUS) ©Suliane Favennec

Pour la seconde série de ce round 2, les vagues sont quasi inexistantes. Au bout de 15 minutes seulement, Alex Ribeiro prend finalement deux jolies vagues. Adriano de Souza score un joli tube mais c'est insuffisant. C’est son confrère Brésilien qui remporte ce heat.
 
Alex Ribeiro (BRA)
Alex Ribeiro (BRA) ©Suliane Favennec

Place désormais à Michel Bourez. Il est applaudi par le public venu nombreux malgré le temps pluvieux. Tout le monde espère que les conditions seront meilleures pour cette série, mais les vagues se font encore timides. Les deux frères du Spartan sont à l'eau, Naea et Kevin, le maître de son professeur de jiu jitsu est également présent. Un soutien moral pour Michel Bourez.
Michel Bourez
Michel Bourez ©Suliane Favennec

Michel Bourez attaque et prend une première vague, il sort rapidement pour pouvoir se replacer. Elle n'est pas bonne. Les conditions de glisse ne sont pas au rendez-vous. Son adversaire, un Polynésien aussi, l’Hawaiien Keanu Asing tente sa chance et prend des vagues avec manoeuvres. Le Spartan répond en scorant un bon tube mais cela ne suffira pas car juste dérrière lui Asing contre attaque en scorant lui aussi un joli tube.
Keanu Asing (HAW)
Keanu Asing (HAW) ©Suliane Favennec

C’est finalement l’Hawaiien qui remporte la série. Comme l'édition précédente, Michel Bourez sort au deuxième round de cette compétition. S'en est donc fini pour les Tahitiens dans cette Billabong Pro Tahiti 2016
 
Michel Bourez, 8ème mondial
Michel Bourez, 8ème mondial ©Suliane Favennec

Les séries absentes pour le heat de notre aito arrivent enfin. Les deux Australiens en lice pour cette série 4 en profitent. Ryan Callinan ouvre le score avec une première vague notée 8.17. Mais Julian Wilson suit de près et score à 7.17. C'est d'ailleurs lui qui remportera la série dans un duel serré.
 
Julia Wilson (AUS)
Julia Wilson (AUS) ©Suliane Favennec

La série 5 voit s'affronter Caio Ibelli et Matt Banting. C'est le dernier qui remportera le heat dans des conditions de glisse difficiles. Pour le heat 6, on retrouve le Brésilien Filipe Toledo qui a souffert d'une blessure à l'aine à la Quick Pro Gold Coast en Australie. Le surfeur a réussi à surmonter sa blessure pour revenir dans le tour.  Malheureusement, dans cette série, il ne reviendra pas malgré l'enchaînement de petits tubes. Il perd son heat. Le champion semble très déçu et le fait savoir en tapant sa planche sur sa dernière vague. C'est son confrère Jadson Andre qui remporte le heat.
 
Jadson Andre (BRA)
Jadson Andre (BRA) ©Suliane Favennec

Les conditions de glisse ne s’améliorent pas. Les séries sont parfois très longues. Alejo Muniz prend l'avantage rapidement en scorant deux  vagues contre une pour Willogy Dantas. Il s'agit encore d'un duel brésilien. Malheureusement pour Dantas, Muniz remporte le heat aisément avec un total de 11.17
Wiggoly Dantas (BRA)
Wiggoly Dantas (BRA) ©Suliane Favennec

 

Au tour du champion du monde 2012 d'entrer en scène. Joel Parkinson, qui n'a pas eu beaucoup de chance lors du round 1 avec une série difficile, n'en aura pas plus pour cette série. Mais "Parko" comme on le surnomme, n'a pas dit son dernier mot. L'Australie ouvre cette série en scorant deux vagues à 6.67 et 7.33. Son adversaire, un Australien aussi, est presque inexistant. Jack Freestone n'arrivera pas à dépasser les 1.60. Parko se qualifie sans problème pour le round 3.

Matt Banting (AUS)
Matt Banting (AUS) ©Suliane Favennec

Autre duel 100% Australiens : Josh Kerr et Stuart Kennedy. Le premier prend tout de suite la tête du heat avec une vague à 7, la première de la série. Le surfeur maintiendra sa première position jusqu'à la fin. Suite ensuite à l'Américain Nat Young et l'Australien Davey Cathels. Le premier score un 7 le propulsant en tête du heat. Mais l'Australien répond, les scores sont serrés. Malgré les conditions, chacun arrive à scorer une vague en réalisant quelques manœuvres. Mais c'est Nat Young qui conserve son avance et remporte le heat sous une pluie incessante à la passe de Hava'e.
Davey Cathels (AUS)
Davey Cathels (AUS) ©Suliane Favennec

Pour l'avant-dernière série de ce round, Dusty Payne, qui durant la série précédente regardait les vagues avec attention pour appréhender au mieux sa série, fait preuve de choix judicieux. Il prend les bonnes vagues, score un beau tube avec une manœuvre pour finir : la vague sera notée 7.17.  Conner Coffin répond à cinq minutes de la fin avec un excellent tube noté 8.17. L'Américain prend ainsi la tête de la série avant de se faire rattraper par l'Hawaiien. A quelques secondes de la fin, Dusty Payne score un 5.1 le remettant en tête de course. Il gagne sa série
 
Conner Coffin (USA)
Conner Coffin (USA) ©Suliane Favennec

 

Pour la dernière série du round 2, et de la journée, l'Hawaiien Kanoa Igarashi affronte le Brésilien Miguel Pupo. Au vu des conditions, les surfeurs sont obligés d'aller chercher les vagues dans le fond du spot de surf. Après quelques petits scores, au dernier moment Igarashi se place devant Pupo grâce à une vague où il a pu manoeuvrer. Il obtient un score de 7.57. Si le duel reste serré malgré le manque de vague, c'est l'Hawaien qui remporte le heat.

Dusty Payne (HAW)
Dusty Payne (HAW) ©Suliane Favennec


Rendez-vous demain, lundi, pour une nouvelle journée de compétition avec le retour des grands noms du surf dans le round 3.

Retrouvez toue l'actualité de la Billabong Pro sur https://la1ere.francetvinfo.fr/sport/surf/billabong-pro-tahiti?r=polynesie

Publicité