Matahi Drollet soutient la démarche de Michel Bourez

coronavirus teahupoo
Matahi Drollet soutient la démarche de Michel Bourez
©Matahi Drollet
Le surfeur de Teahupo'o se rallie au message de Michel Bourez et indique qu'il n'ira pas surfer non plus la grosse houle attendue à Teahupo'o ce week-end. 
La première grosse houle de l'année... Une occasion qu'aucun surfeur ne voudrait manquer, en temps normal. Surtout ceux qui en vivent. Mais là, la situation est différente et inédite. La décision de ne pas profiter de ce swell tant attendu est "facile à prendre", explique Matahi Drollet, dont le métier est de surfer des grosses vagues et d'être pris en photo, compte tenu de la propagation du covid-19 en Polynésie. Comme Michel Bourez, il refuse dans ce contexte de "faire le spectacle" et d'attirer ainsi la foule.

Il a publié une vidéo sur les réseaux sociaux :