polynésie
info locale

Téléthon 2013, c'est parti !

santé Tahiti
Téléthon 2013 AFM
Vendredi et samedi toute la journée, rendez-vous dans les jardins de Paofai. De plus, Natacha Szilagyi, Stella Taaroamea et Mario Brother nous font vivre l'événement sur 1ère, en duplex sur France 2 !
Pour mémoire, quelques temps forts à ne pas manquer pour l'édition 2013 du Téléthon :

Natacha Szylagyi Stella Taaroamea
©Polynésie 1ère
Vendredi 06/12  8h – Jardins de Paofai : Ouverture du TELETHON Polynésie avec plus de 300 scolaires mobilisés pour le 1er duplex dans l’émission des 30H de France Télévisions (France2, France3), suivi du 2ème duplex de 5 minutes vers 10h,

Vendredi 07/12 12h – Jardins de Paofai : Clôture des « Tu’aro sports scolaires » et remise officielle des collectes de dons des établissements (Alain Martre, coordinateur des Scolaires – 77 33 07) ,

Samedi 07/12 8h – Jardins de Paofai : Lancement de notre seconde journée avec le 3ème duplex et l’ensemble des acteurs du monde du Va’a autour de Doris HART, à disposition de la population pour toute la matinée (v6, v1) dans la rade de Papeete,

Samedi 07/12 11h – Jardins de Paofai : 4ème duplex avec la validation en direct du DEFI du « plus grand collier de fleurs polynésien » (Micheline YAU – 77 90 79)

Samedi 07/12 vers 14h – Quai des Paquebots / place Vaiete: couronnement du navire Paul GAUGUIN du « DEFI du plus grand collier de fleurs » (Gilles YAU, Président du LIONS CLUB Papeete – 77 71 90)
 
Et bien entendu, l’ensemble des nombreuses manifestations organisées par les bénévoles un peu partout recensées dans le programme à télécharger ci-dessous et tenu à jour régulièrement sur www.telethon.pf :

Programme des manifestations du Téléthon 2013


L'interview d'Elyas Akhoun


Elyas Akhoun
Zoom sur le regard du journaliste et présentateur Elyas Akhoun et sa participation à cette nouvelle édition du Téléthon :
 
Quelle est la place cette année du téléthon ultramarin sur France Télévisions ?
Cette année, l’Outre-mer sera toujours une nouvelle fois présente. Toutes les chaînes 1ère, de Mayotte à Wallis-et-Futuna en passant par la Réunion sont mobilisées avec de multiples défis, des témoignages de malades et de leur famille en direct et des reportages sur la recherche et la prise en charge Outremer. Les 9 chaînes proposeront entre 10 et 20 minutes d’images et de duplex. Pour cette 27e édition, destination Tahiti pour vivre en direct les témoignages d’une réalité locale à 17 000Km de la métropole.
 
Comment l’intervention de Tahiti va-t-elle s’articuler avec le plateau parisien ?
Tahiti, est l’un des deux fils rouges du Téléthon 2013. Le territoire occupera une grande et belle place sur l’antenne de France 2. Nous serons en direct avec Mario, Natacha Szilagyi et Stella Taaroamea, des journalistes de Polynésie 1ère. Depuis les jardins de Paofaï, ils présenteront le défi « Collier de fleurs ». Les Polynésiens tenteront de réaliser la plus grande couronne du Pacifique avec l’aide des mamas du marché de Papeete et de nombreuses associations. L’objectif est de rassembler 3 kilomètres de fleurs… La Polynésie fera enfin le point sur la myopathie de Duchenne. Nos amis du Fenua évoqueront les problèmes de prise en charge des malades liés à l’insularité et l’éloignement entre Tahiti et l’hexagone.
 
Qui seront vos invités ?
Nous aurons l’honneur de recevoir dans nos studios de Paris, Patrick Bruel, le parrain du téléthon 2013. Plusieurs artistes confirmés comme Tété, le groupe polynésien de Théo et la Réunionnaise Emilie Minatchy, que nous connaissons bien pour son rôle dans la série Baie des Flamboyants, se succéderont sur la scène de France 2. Cette année, ce sera ambiance cabaret avec toujours autant d’interactivité avec le public et une séquence « magie » qui nous réserve de belles surprises surtout pour un joueur de poker comme Patrick Bruel.
 
Qu’attendez-vous de cette 27e édition ?
Comme chaque année, avec Anna Rheinhardt qui sera à mes côtés pour présenter l’émission, nous montrerons que dans les Outre-mer, la solidarité n’est pas un vain mot et que la notion de coup de main a un sens. Dans les moments difficiles, les Ultramarins savent se serrer les coudes et s’entraider. Les Outre-mer n’ont jamais raté un rendez-vous avec le Téléthon et après la Réunion l’an dernier, c’est au tour cette fois de la Polynésie française de montrer le dynamisme de l’AFM et ses bénévoles sur le terrain. Partout en Outre-mer, les solidarités de toutes natures sont vécues de façon spontanée, naturelle, sans que l'on s'interroge sur l'origine, la race, la religion où le rang social des gens... C'est la façon d'être des insulaires, par exemple lors de cyclones qui laissent les populations dans de grandes souffrances. Cela m’a amené à m’interroger sur le sens de ma vie. Elle ne peut se limiter à des plaisirs matériels et égoïstes. Se tourner vers ceux qui souffrent, être généreux est tout aussi important. C'est donc une aubaine pour moi, journaliste ultramarin, de pouvoir
accompagner et donner un peu de mon temps à cette grande chaîne de solidarité qu’est le Téléthon.
 
Quel message adresseriez-vous aux familles de malades et aux chercheurs ?
Mon message aux malades et à leurs familles ainsi qu’aux chercheurs est simple : nous ne vous oublions pas. La mobilisation ce n’est pas que le week-end du 6 décembre. 3 millions de personnes sont concernées par une maladie rare en France, soit 1 personne sur 20. 6 000 à 8 000 maladies rares sont identifiées dont la plupart demeurent sans traitement aujourd’hui. Enfin mon message aux téléspectateurs qui vont nous regarder est aussi simple : le combat des parents ne doit pas s’arrêter. Des dizaines de malades ont déjà pu bénéficier des premiers essais : thérapie génique, thérapie cellulaire, pharmacologie. Donnez à la recherche les moyens d’agir. Faites un don, petit ou gros. Chaque geste compte

Publicité