polynésie
info locale

Teva Rohfritsch : « il faut aujourd’hui gérer l’héritage du nucléaire »

gouvernement de polynésie tahiti
Teva Rohfritsch : « Il faut aujourd’hui gérer l’héritage du nucléaire »
Teva Rohfritsch : « Il faut aujourd’hui gérer l’héritage du nucléaire » ©Polynesie La1ere
Le vice-président, Teva Rohfritsch, était l’invité de l’Hebdo. Il a réagit sur le mea culpa d’Edouard Fritch concernant les essais nucléaires.
« Le président répondait au Tahoêraa qui accusait Fritch de mensonges. Toutefois, pour le gouvernement, nous souhaitons aller au bout de ce travail de mémoire et de transparence concernant les essais nucléaires.  ».Teva Rohfritsch est revenu sur l’actualité de la semaine : le toilettage du statut, la conférence économique.

Des taxes sur le sucre vont être instaurées pour alimenter un fond pour la prévention. « Ce sera en fonction de la contenance en sucre. Il y a 25% de la population qui est touché par le diabète. Nous mettrons en place des paliers. Les industriels seront encouragés à mettre moins de sucre ».   

Le gouvernement va aussi examiner la Taxe de Développement Locale. « Il y a une taxe sur le saumon fumé. Mais personne ne fait de saumon en Polynésie. Il y a aussi une taxe sur le chocolat. Nous allons réexaminé toutes ces taxes et enlever celles qui n’ont plus lieu d’être ».
 
Teva Rohfritsch : « Il faut aujourd’hui gérer l’héritage du nucléaire »
Teva Rohfritsch : « Il faut aujourd’hui gérer l’héritage du nucléaire »

 
Publicité