Trois condamnations en comparution immédiate sont tombées

justice tahiti
palais de justice
©Polynesie 1ere
Ce jeudi 9 juillet, trois affaires étaient jugées en comparution immédiate. L'agresseur au coupe-coupe de Taravao, ceux de Bora Bora et le braqueur de Pueu. Tous ont été condamnés à de la prison ferme.
Jugé ce jeudi 9 juillet pour une affaire de violence conjugale à Taravao, James Bennett a écopé de quatre mois de prison ferme et 100.000 fcp d’amende pour le préjudice moral. L’accusé est maintenu en détention. L’homme est accusé d’avoir agressé au coupe-coupe sa concubine, une sage femme de  l'hôpital de Taravao.  Un fait de violence qui fait suite à une dispute conjugale d'ordre financière, ce dernier devrait 700.000 fcp à sa compagne.

Le deuxième jugement de cette journée d'audience au tribunal de Papeete, se porte sur des faits de violences en réunion. Les deux agresseurs, originaires de Bora Bora ont été condamnés à de la prison ferme. Les deux hommes avaient invité une femme à boire un verre qui avait refusé leur offre. Blessés par ce refus, ces derniers ont frappé l’ami de la jeune femme qui s'est réfugié chez son voisin. Les deux hommes les ont poursuivi et ont dégradé le domicile de l'ami. Maui Lehartel, le leader du duo, a écopé de quatre mois de prison ainsi que 20.000 fcp d'amendes. Son camarade, Tehani Moetaua, a été condamné à deux mois de rétention criminelle, il est maintenu en détention.

Enfin, le braqueur de Pueu a été conduit à Nuutania. Ce dernier a été condamné à huit mois de prison dont quatre avec sursis avec placement immédiat en détention. L’homme a également écopé de deux ans de mise a l'épreuve.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live