publicité

Tuberculose : une maladie pas dramatique si on la traite

La journée mondiale de lutte contre la tuberculose se tiendra samedi 24 mars. En Polynésie française, chaque année, il y a entre 50 et 60 nouveaux cas qu’il faut traiter.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Polynésie la 1ère, Maruki Dury
  • Publié le , mis à jour le
Samedi est le journée mondiale de la lutte contre la tuberculose. Pour lutter efficacement contre cette maladie, il faut suivre rigoureusement un traitement antibiotique de six mois. Actuellement, il y a six cas de tuberculose résistants à ces traitement. Une résistance qui se développe si le traitement est mal pris.

En Polynésie française en 2018, on peut encore mourir de la tuberculose mais la situation n’est pas dramatique. "Cette maladie n'est pas dramatique si on s'en préoccupe et qu'on la prend en charge (...) Si on prend mal le traitement, la maladie peut conduire au décès", explique Marine Giard, responsable du bureau de veille sanitaire, qui était l'invitée café de ce vendredi 23 mars

Interview


Selon l'OMS, organisation mondiale de la santé, 53 millions de vies ont été sauvées entre 2000 et 2016 grâce au traitement de la tuberculose. 490 000 cas de tuberculose multirésistante ont été enregistrés en 2016. Mais, le déficit de financement qui subsiste chaque année en matière de lutte contre la tuberculose s'élève à 2,3 milliards de dollars. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play