Un an après, hommage à Samuel Paty

hommage tahiti
Hommage Samuel Paty
©Polynésie la 1ère
Le 16 octobre 2020, Samuel Paty était assassiné pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Les membres de l'UNSA éducation ont déposé une gerbe de fleurs au monument aux morts, en présence du Haut-commissaire, pour lui rendre hommage.

C'était il y a un an jour pour jour. Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, a été assassiné le 16 octobre 2020 pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves lors d'un cours sur la liberté d'expression. L'enseignant de 47 ans a été poignardé et décapité dans une rue voisine du collège où il enseignait, à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines). L'assassin était un islamiste radical de 18 ans, réfugié tchétchène.

Une série d’hommages était  prévue ces 15 et 16 octobre 2021 en Métropole. Une plaque en hommage à l'enseignant a été inaugurée samedi au ministère de l'Éducation nationale. La communauté éducative de Polynésie française a tenu, elle aussi, à rendre hommage à Samuel Paty, vendredi 15 octobre. Les membres de l'UNSA éducation ont déposé une gerbe de fleurs au monument aux morts, en présence du Haut-commissaire. "Même si on est loin, on a souhaité commémorer ce jour par solidarité. Ça a été un évènement marquant (...) Je crois que ça a touché beaucoup de collègues dans leur âme et dans leur chair", explique Thierry Barrère, se crétaire général de UNSA éducation. 

 

©polynesie