Un joggeur agressé à Arue

faits divers tahiti
joggeur
Un gendarme faisant jogging à Arue a été agressé par une bande de jeunes alcoolisés. (Photos d'illustration) ©AFP
Dans la soirée du 19 juillet dernier, un homme faisant son jogging près de la maire d'Arue a été agressé par une bande de jeunes individus alcoolisés. Les agresseurs ont été arrêtés, la victime a, elle, reçu huit jours d'ITT.
Dimanche 19 juillet à 19 heures 30, dans la comune d'Arue. Non loin de la mairie, au niveau du Pk 5,5, un joggeur fait son footing sur le trottoir. Trois jeunes individus alcoolisés marchant en sens inverse, s'écartent à son approche et l'invite à passer entre d'eux. Le sportif s'engage, il est alors roué de coups de poings et de pieds. La victime se protège et pare les coups comme il peut, avant d'être saisi par l'un des assaillants qui le projette sur la voie de circulation au moment où survient un scooter. Le deux roues le percute mais ne chute pas.

La victime, gendarme mobile détaché à la brigade d'Arue, parvient à se relever. Un camarade qui courait plus loin lui porte assistance ainsi que des témoins de l'agression. Les coups reçus et le choc avec le scooter lui ont occasionné des blessures qui justifient une ITT de 8 jours et un arrêt de travail de 15 jours. Les trois individus ont été identifiés, deux ont été interpellés le soir-même et le troisième le lendemain.

Il apparaît alors que les intéressés s'étaient alcoolisés dans l'après-midi avec du Komo Puaka, une bière artisanale dont les effets sont connus pour être forts. Les faits de violences volontaires aggravées (en réunion et sous l'emprise de l'alcool) sont caractérisés uniquement à l'encontre de deux des trois jeunes. Ces derniers auront à en répondre devant le tribunal correctionnel de Papeete, le 24 septembre prochain.