polynésie
info locale

Un patient en psychiatrie décède à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire

faits divers tahiti
hopital
Le vendredi 1er avril 2016, un patient du centre de psychiatrie adulte est décédé à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire. Après avoir frappé un agent médico-technique, il avait été maîtrisé par une équipe soignante. Maintenu au sol, il a fait un malaise.
Il est 17h40 à l’hôpital psychiatrique de Taaone, vendredi dernier. Un patient nommé RB interpelle l’agent médico-technique et le provoque verbalement sans raison précise. L’agent tente de le calmer par la discussion mais reçoit un coup de poing au visage, il est blessé à la lèvre. Le patient, toujours agité, est rapidement maîtrisé par l’équipe soignante qui le maintient au sol, face contre terre, avant de faire un arrêt cardiaque.

Evacué vers le CHPF


D'après le rapport d’incident que nous nous sommes procuré, la victime a reçu immédiatement un massage cardiaque avant d’être placé sous respiration artificielle, au moyen d’un ballon autoremplisseur à valves unidirectionnelles (BAVU). Un chariot d’urgence et un défibrillateur ont également été mis en oeuvre mais sans succès. Toujours d'après le rapport du département de psychiatrie du Taaone, le médecin de garde et le SMUR sont arrivés sur place à 17h50 pour prendre le relais. Il faudra 40 minutes à l’équipe médicale du Service Mobile d’Urgence et de Réanimation pour réanimer la victime qui sera ensuite évacuée vers le centre hospitalier de la Polynésie française.

Autopsie 


Selon nos informations, RB sera déclaré mort peu de temps après son admission aux urgences. Quelles sont les causes exactes du décès ? L’intervention de l’équipe soignante aurait-elle été trop "musclée" ? Quelles sont les responsabilités de chacun dans ce drame ?
Le parquet de Papeete a décidé d'ouvrir une enquête pour chercher les causes du décès. Le corps, déjà enterré, devrait être exhumé pour une autopsie.

James Heaux



Publicité