Vaincu aux municipales, le vice-président Teva Rohfritsch présente sa démission

gouvernement de polynésie tahiti
Edouard Fritch et Teva Rohfritsch lors de la conférence de presse
Teva Rohfritsch : "la démocratie et l'état de droit ont été bafoués aujourd'hui" ©Polynésie la 1ère
Il s'y était engagé en cas de défaite aux élections municipales de Punaauia. Teva Rohfritsch a présenté, ce mardi matin, sa démission au président de la Polynésie Edouard Fritch. Le président Edouard Fritch l'a refusée dans l'après-midi.
MAJ 16h11 : Le président Edouard Fritch a refusé la démission de son vice-président Teva Rohfritsch, au motif que la crise actuelle "mobilise tous les moyens et toutes les intelligences", indique-t-il dans sa lettre de réponse.

Le vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, a remis sa lettre de démission du Gouvernement au Président, Edouard Fritch, à l’issue du Conseil interministériel extraordinaire qui s’est tenu mardi matin.

Lors du premier tour des élections municipales, dimanche, les électeurs de la commune de Punaauia avaient plébiscité la liste du maire sortant, Simplicio Lissant, élu avec plus de 68% des voix. Teva Rohfrisch n'avait recueilli que 22%, un échec pour le vice-président qui avait reçu l'investiture du parti au pouvoir, le Tapura.

Comme il s’y était engagé, Teva Rohfritsch a donc remis ce matin sa lettre de démission du Gouvernement au Président, Edouard Fritch, à l’issue du Conseil interministériel extraordinaire.

Il appartient désormais au Président de la Polynésie française de se prononcer.
 
Démission Teva Rohfritsch



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live