Vairao plutôt que Faratea comme second port de Tahiti

économie tahiti
Vairao plutôt que Faratea comme second port de Tahiti
©polynesietahiti.canalbloq.com
C’est la conviction de Daniel Palacz, l’entrepreneur a pris la parole hier au CESC. A l’occasion de la visite de Rémy Louis Budoc, qui mène une étude sur les ports en outre-mer.



A l’heure où la Polynésie étudie toujours l’hypothèse d’un second port pour désenclaver Papeete, Faratea n’est pas la solution, selon Daniel Palacz. "Faratea, c'est une utopie, ça pourra être un bon port de pêche, un hub pour décharger du poisson, mais jamais des pétroliers ou des porte-conteneurs n'accosteront à Faratea car leur tirant d'eau est trop important", déclare l'entrepreneur.

Et de poursuivre que Vairao ferait davantage l'affaire. "Rappelez-vous le Queen Elizabeth, le France ou le Clémenceau des militaires qui avaient accosté à Vairao. Il y a encore les infrastructures, c'est un port calme, profond de 30 m". Pour Daniel Palacz, "c'est le second port de développement" après Papeete.

Il est interrogé par Tauarii Lee :

Vairao plutôt que Faratea comme 2e port