La violence conjugale le mène en prison

justice tahiti
tribunal-marteau
Photos d'illustration ©AFP
Le 24 juillet dernier, après avoir beaucoup bu, un homme de 34 ans a frappé sa compagne. C'est un récidiviste, mais cette fois, sa concubine a porté plainte. Compte-rendu d'audience. 
24 juillet. Lorsque l'homme tente d'appeler sa femme, elle ne répond pas. Insupportable pour le compagnon qui, dès l'arrivée de sa vahine, l'interpelle : pourquoi n'a-t-elle pas décroché son portable ? Sous l'emprise de l'alcool, l'homme s'emporte, lui lance des injures, lui jette un verre d'eau au visage puis un casque. Il finit par lui asséner des coups. La soeur et la maman interviennent pour tenter de protéger la jeune fille et les deux enfants du couple, témoins de ce triste spectacle. 

Jugé, lundi, en comparution immédiate, le compagnon n'en est pas à son coup d'essai, il est en état de récidive. Le procureur a requis 8 mois de prison dont 4 avec sursis et réclamé un mandat de dépôt.

L'avocat du prévenu, lui, a évoqué à l'audience la promiscuité dans laquelle vit cette famille composée de 13 personnes, entièrement dépendantes de ses revenus. Le compagnon violent est finalement condamné à 4 mois de prison ferme avec obligation de soin et interdiction de paraître au domicile de la victime. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live