Voeux de Georges Pau-Langevin : les Outre-mer pas oubliés

politique tahiti
Voeux de Georges Pau-Langevin : les Outre-mer pas oubliés
©Polynésie 1ère
Les voeux aux Outre-mer de George PAU-LANGEVIN, ministre des Outre-mer, seront diffusés dans les territoires sur le réseau des « 1ère » à partir de ce mercredi 31 décembre. Moyens budgétaires accrus, emploi, jeunesse, logement, solidarité...sont les principaux thèmes de son message.



« Mes chers compatriotes,

C’est la première fois que j’ai le plaisir de vous adresser mes voeux de bonne et heureuse année. J’en mesure l’honneur et en même temps la responsabilité.
Une année s’achève, une autre va s’ouvrir. Et les mois écoulés auront été, pour chacun d’entre vous, faits de petits bonheurs, de grandes joies, mais aussi et, peut-être, de grandes peines.
2014 aura bien confirmé que les Outre-mer sont au coeur des priorités du président de la République, du Premier ministre et de l’ensemble du gouvernement.
Depuis ma prise de fonctions en avril dernier, je me suis engagée à défendre et à promouvoir partout les intérêts des Outre-mer.
Dans un contexte économique qui demeure difficile et qui nous impose de faire tout à la fois des efforts et des choix, je me réjouis que les moyens consacrés aux Outre-mer aient été confortés de manière importante.
Le budget 2015 du ministère des Outre-mer progresse. Je note qu’il figure parmi les budgets de la Nation en augmentation sensible – plus de 7% - sur les trois prochaines années.
De plus, plusieurs actions viendront conforter l’action budgétaire du gouvernement au profit du développement des Outre-mer. Sans être exhaustive, je veux en citer 4 :
- Les contrats de plan Etat-Région pour les départements seront signés dans les prochaines semaines et les crédits de l’Etat sont en hausse très significative avec un effort par habitant qui est en moyenne, dans les Outre-mer, le double de celui de l’Hexagone.
- Dans les collectivités d’Outre-mer, les contrats de développement sont préservés.
- Les fonds européens ont été validés par la Commission européenne pour la programmation 2014-2020. Ils progressent nettement de plus de 20 %.
- La nouvelle politique de la ville va se déployer dans les départements avec un effort de près de 450 millions d’euros au titre de la rénovation des quartiers.
Ces moyens accrus pour les Outre-mer, nous continuerons en 2015 à les prioriser sur les politiques publiques qui correspondent aux besoins les plus criants des territoires.
Bien sur, et en premier lieu, il y a l’emploi, car c’est la condition d’une vie meilleure pour nous tous, et notamment les plus jeunes.
Il y a aussi la jeunesse, car c’est l’avenir et nous ne devons laisser personne sur le bord de la route, sans espérance.
Il y a aussi le logement, car de trop nombreuses familles attendent trop longtemps un toit décent.
Et il y a enfin le soutien à l’investissement public, car il manque, ici des salles de classe, là des infrastructures essentielles au développement, et partout il y a la nécessité de mieux aménager le cadre de vie.
J’ai pu mesurer toutes ces attentes en allant sur le terrain durant ces neuf derniers mois. Et j’irai encore à votre rencontre tout au long de cette année pour expliquer l’action courageuse et déterminée que conduisent, depuis mai 2012, le président de la République et le gouvernement.
Même si beaucoup reste à faire, cette action commence à porter ses fruits, comme le montrent les résultats encourageants obtenus Outre-mer en matière de lutte contre le chômage des jeunes, mais également en matière de lutte contre les insécurités.
Il faut donc conserver ce cap malgré les difficultés qui peuvent surgir et nous montrer déterminés, tous ensemble, à faire reculer le chômage et à lutter contre les inégalités.
En 2015, nous accélérerons l’application de notre feuille de route pour l’emploi et la croissance. De nouveaux outils de soutien aux entreprises et aux filières économiques sont désormais à l’oeuvre et vous pouvez compter sur ma détermination et ma vigilance pour que ces mesures produisent davantage d’emplois et permettent d’améliorer la formation professionnelle.
Mais l’humain doit avant tout rester au centre de nos préoccupations. C’est pourquoi je n’oublie pas les champs de l’éducation, de la santé et des politiques de solidarité. Ils touchent votre vie quotidienne et celles de vos enfants. J’y suis très attentive et je prendrai en 2015 des initiatives fortes, pour traduire la priorité que j’entends accorder à ces sujets au cours des mois à venir.
2015, comme vous le savez, sera aussi une année déterminante pour la lutte contre le réchauffement climatique, avec la Conférence de Paris sur le climat. Nos territoires sont exposés de manière concrète aux effets du changement climatique et nous nous sommes emparés depuis bien longtemps de ces sujets. J’aurai à coeur de valoriser notre exemplarité environnementale lors de ce grand rendez-vous.
Mes chers compatriotes,
Tous ces enjeux disent l’importance et la gravité du moment. Mais ils sont surtout une invitation à l’action et à la confiance.
Les Outre-mer sont riches de talents et d’énergie que nous devons tous avoir à coeur de fédérer. Je veux m’y employer.
A chacun d’entre vous, je souhaite une bonne et heureuse année 2015.
Qu’elle vous apporte, à vous et à tous ceux qui vous sont proches ou qui vous sont chers, une réponse à vos attentes personnelles ou professionnelles.
Que 2015 puisse être votre année, mais aussi celle des Outre-mer dans la France et dans l’Europe.

Vive la République !
Vive la France ! »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live