publicité

Toahotu : une centaine d'habitations isolées après un éboulement

Ce n'est pas la première fois qu'un tel événement survient, et les riverains sont en colère. 

© Facebook Vaite Bennett Chevrier
© Facebook Vaite Bennett Chevrier
  • Polynésie la 1ère ; SM, GT
  • Publié le
"On a déjà fait des actions devant le tribunal, et nous y sommes encore !". La colère de Stella Hopu, présidente de l'association du Plateau des Ananas, est palpable, après un nouvel éboulement à Toahotu, près de la Presqu'île, ce matin. Le problème est donc récurrent, et irrite les riverains et l'association. 
"On demande juste à la mairie de sécuriser les 500 mètres et la forte montée (nb : la partie de la route concernée par les éboulements). Le maire devrait dès maintenant prendre des mesures d'urgence, puisque lui-même utilise cette portion de route pour aller au captage". 

Le fond du problème : le caractère privé de cette route. Et c'est justement le combat que mène l'association. "Devant le tribunal, on essaye d'obtenir que cette route soit mise dans le domaine public" indique Stella Hopu. "Le maire, lui, a tout pouvoir pour rendre cette route publique" conclut la présidente de l'association. 

Conséquence : à cause de cet éboulement, une centaine d'habitations sont bloquées. Affaire à suivre... 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play