Top Résa : la fin d'année s'annonce en beauté pour ATN et d'autres compagnies

tourisme
Top Resa
©Outremer la 1ère
Au salon Top Résa, le salon des professionnels du tourisme, les patrons de compagnies aériennes, dont celui d'ATN, ont le sourire. Tous espèrent une sortie de crise pour la fin d'année en remplissant à nouveau leurs avions de passagers et surtout de touristes.

Rassurer et faire le plein, c'est le double enjeu pour les patrons des compagnies aériennes présents au salon des professionnels du tourisme à Paris. Car après plus d'un an et demi de crise sanitaire, ils ont hâte de remplir à nouveau leurs avions de passagers et de touristes.

Indicateurs au vert

 

D'abord pour se refaire une santé économique, mais surtout en pointant à l'horizon les fêtes de fin d'année, avec leurs cohortes de candidats assoiffés de chaleur et d'exotisme. "Les indicateurs nous font penser que la fin d'année sera relativement consistante, et on a fait le pari évidemment de mettre des capacités à partir de mi-décembre jusqu'à la fin janvier", lâche Marie-Joseph Male, directeur général d'Air Austral.

Top Resa
©Outremer la 1ère

 

Même Air Tahiti Nui fait le pari de la venue de touristes à Noël à Tahiti, malgré l'éloignement. "On a déjà mis des vols en place à la fin de l'année et au début de l'année prochaine, on a déjà chargé les fréquences et on garde une certaine souplesse", explique Michel Monvoisin, PDG d'Air Tahiti Nui. 

Les outre-mer ont la cote

 

Malgré l'incertitude de l'issue de la crise sanitaire en France comme en outre-mer, les compagnies aériennes ont d'ores et déjà établi leurs programmes de vols pour la fin de l'année à hauteur ou presque de ce qu'elles avaient réalisé durant l'hiver 2019, avant la crise. C'est dire leurs espoirs et leurs attentes. En effet, les premières réservations auprès des agences de voyages ou des tour-opérateurs pour la haute saison hivernale sont bonnes. La tendance pour les outre-mer se classe dans le top 10 des destinations programmées par les Métropolitains cet hiver.

Top Resa
Le stand de la Polynésie au salon Top Résa. ©Outremer la 1ère

 

"On sent une appétence pour les voyages sur nos principaux marchés : métropole, Europe ou Etats-Unis. On veut y croire, on est confiant sur le fait que cela peut redémarrer assez vite, et on en a besoin", insiste Michel Monvoisin.

Voyager vacciné

 

"On a un scénario où la pandémie est présente, mais la vaccination et la prise de conscience en France comme en outre-mer est de plus en plus forte. Le scénario prévilégié est une reprise de l'activité progressive pour un retour par une forme de normalité à partie de la fin d'année", détaille Marie-Joseph Male, directeur général d'Air Austral.

Envie de partir

 

"On constate un effet rebond parce que toute cette frustation accumulée pendant 18 mois, toute cette envie de voyager va vouloir s'exercer. Les gens ont envie de voyager, de partir, de se détendre", avance Pascal de IZAGUIRRE, PDG de Corsair.

Top Résa
©Outremer la 1ère

 

Cet appétit de voyages des touristes métropolitains pendant cet hiver est donc une aubaine pour les compagnies aériennes, car elles vont commencer à rembourser les prêts et les aides de l'Etat qui leur ont permis de survivre pendant la crise.

Les transporteurs du ciel jouent presque leur survie sur cette période hivernale. 

Regardez le reportage d'Outremer la 1ère :

©polynesie

 

Après l’annulation de l’édition 2020 pour cause de pandémie, le Top Résa 2021 a reçu moins d’exposants que d’habitude. Mais un optimisme ambiant s'est ressenti chez eux. Comme ceux qui ont pris place sur le stand de la Polynésie française. Ainsi Patty Lussan, la directrice de l’agence Tekura Tahiti Travel, "espère que ça va repartir pour l'année 2022. On repart avec le sourire".

Elle le dit à Tiziana Marone :

Patty Lussan

 

Reportage