Les touristes Chinois font l'objet d'un suivi sanitaire particulier

maladie
AFP Coronavirus Hong Kong
©DALE DE LA REY / AFP
Les 300 touristes Chinois actuellement en villégiature à Tahiti, Bora Bora et Moorea font l'objet d' "un suivi médical particulier", indique le gouvernement qui précise qu'" aucun voyageur suspect n'a été signalé".
L'épidémie de pneumonie gagne du terrain.

Les autorités chinoises indiquent lundi 27 janvier avoir recensé 1 300 nouveaux cas déclarés pour un total de 106 décés.

Deux cas viennent d'être détectés au Canada et un en Allemagne, portant à 15 le nombre de pays où la maladie s'est exportée.

L'OMS a relevé son évaluation de la menace liée au virus (baptisé 2019Cov) de "modérée" à "élevée" sur la scène internationale.

Face au risque de contamination, les autorités sanitaires de Polynésie indiquent par voie de communiqué avoir mis en place un "suivi sanitaire des touristes Chinois" :

A ce jour, environ 300 touristes chinois se trouvent en Polynésie française répartis sur trois îles : Tahiti, Moorea et Bora Bora. La majorité de ces touristes chinois se trouve actuellement sur l’île de Bora Bora. Une très grande majorité d’entre eux vient de Beijing et Shanghai. Ils sont arrivés en Polynésie française via l’aéroport de Tokyo-Narita pour une majorité d’entre eux et l’aéroport d’Auckland pour les autres. En outre, un jet privé est arrivé hier avec à son bord une dizaine de touristes chinois provenant de Guam.

Ces touristes font l’objet d’un suivi médical particulier, les centres médicaux étant en contact quotidien avec les hôtels d’accueil pour s’assurer qu’aucune personne ne développe la maladie.

Si un voyageur est suspecté, il est immédiatement mis à l’écart avec port de masque, avant que le SAMU le prenne en charge et effectue une mise en quarantaine. Pour le moment, aucun voyageur suspect n’a été signalé.

Les services de l’État, Police aux frontières et Direction régionale des douanes, ont été sensibilisés aux risques liés au coronavirus, et ont reçu des consignes tel que le nettoyage des mains avec gel antibactérien.

En plus des mesures de précaution prises par l'État et le Pays, le gouvernement de la République populaire de Chine a mis en place des portiques détecteurs de fièvre dans l’ensemble de ses aéroports internationaux, et interdit les voyages en groupes vers l’étranger depuis aujourd’hui. En outre, les personnes dont le passeport a été émis à Wuhan ou ayant séjourné à Wuhan ne sont pas acceptées par les compagnies aériennes.  

L’aéroport de Tokyo-Narita a aussi mis en place des contrôles auprès de ses voyageurs, avec notamment un formulaire à remplir à l’arrivée. L’aéroport d’Auckland procède aussi à des contrôles auprès de ses voyageurs.

Tahiti Tourisme a en outre relayé toutes les informations nécessaires auprès des établissements hôteliers.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live