polynésie
info locale

Trafic d'ice : l'affaire de tous !

trafic de drogue
Saisie record d'ice
L'ice était dissimulée dans des sacs de frappe. ©Douane française
Le trafic d’ice touche plusieurs pays du Pacifique et pour élaborer une lutte commune, lors de la réunion annuelle du Pacific Transnational Crime Network (PTCN), cette question a été évoquée. Un moyen d'échanger notamment les informations dans la région, explique le directeur de la DSP. 
Le trafic d’ice est devenu exponentiel en Polynésie française. Il ne se passe pas un jour sans qu’une saisie ne soit réalisée. Jeudi 28 novembre, encore, quatre personnes ont été jugées en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Papeete. Elles avaient transporté de la méthamphétamine dans des body board. Le principal prévenu a écopé de 5 ans de prison. Tous devront payer une amende douanière de 97 millions de Fcfp.

Le trafic d’ice touche plusieurs pays du Pacifique et pour élaborer une lutte commune, lors de la réunion annuelle du Pacific Transnational Crime Network (PTCN), cette question a été évoquée. Une réunion qui s'est déroulée du 19 au 21 novembre. Cet organisme est composé de 21 pays dont la Polynésie française. A part l'Australie et la Nouvelle-Zélande, seules les îles de la Polynésie, des Fidji et des Tonga qui sont touchées par le fléau de l'ice.

Un débat international s'est posé : comment on peut sur la zone Pacifique Sud trouver les moyens d'empêcher l'ice de rentrer dans la région, en sachant que l'ice est principalement fabriqué dans la région sud de la Chine. "Nous avons pénétré le réseau officiel pour nous permettre en temps et en heure, des échanges d'informations et même de tracer des parcours", explique Mario Banner, directeur de la DSP.  Au 4 novembre, ce sont près de 10 kilos d’ice qui ont été saisis soit une valeur marchande de plus d’1,4 milliards de francs.
 
©polynesie
Publicité