Arutua : sauvé par le parc... à poissons

pêche tuamotu-gambier
Arutua : sauvé par le parc... à poissons
À Arutua, comme partout ailleurs en Polynésie, les fermes perlières sont à l'arrêt. La famille Parker s'est reconvertie dans la filière du poisson.
Un parc à poissons, des gaillards robuses et bons nageurs, une goélette : c'est l'équation du succès pour la famille Parker, dont la ferme perlière est en pause depuis plusieurs mois. La crise de la Covid-19 est passée par-là, mais les bouches ont toujours besoin de manger, alors le poisson est devenu leur nouvel eldorado. La famille exporte ses récoltes poissonnières toutes les deux semaines vers Tahiti, à chaque passage de la goélette. La logistique est millémétrée... Des centaines de carangues sont ainsi vendues à prix d'or aux particuliers et aux professionnels de la capitale.
 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live