Hao : les chiffres du projet aquacole chinois revus à la baisse

agriculture hao
Hao : le projet aquacole chinois
Edouard Fritch, président de la Polynésie Française, avec Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de l'environnement et le tavana de Hao Theodore Tuhahine ©Polynésie 1ère/ Alexandre lequere
Tout juste revenu de Shanghai, Edouard Fritch a revu à la baisse les annonces faites sur la ferme aquacole de Hao. Plus question de parler d’un investissement de 150 milliards. Ce sera plutôt 80 milliards, répartis sur deux à trois ans.
Le permis d’exploitation doit être délivré à la fin de l’année. La construction de la ferme proprement dite pourrait débuter dans la foulée. A la clé, non pas des milliers, mais des centaines d’emplois sur cet atoll des Tuamotu.

Hao : le projet aquacole chinois
Le site retenu pour le projet sera l'une des plus importantes du monde avec ses 32 hectares de superficie selon Tian Rui ©Polynésie 1ère / Alexandre Lequere
La délégation polynésienne qui est allée à la rencontre du PDG de Tian Rui, Wang Shen, a été rassurée sur le volet environnemental notamment. Selon la société Tian Rui et sa filiale polynésienne Tahiti Nui Ocean Food, la ferme aquacole de Hao sera l’une des plus importantes du monde. La superficie totale sera de 32 hectares, juste à côté de l’aéroport de Hao.
Hao : le projet aquacole chinois
Les emplois générés par ce projet ne seront plus de l'ordre du millier mais de la centaine a précisé la société Tian Rui ©Polynésie 1ère / alexandre Lequere
Hao, les chiffres du projet aquacole chinois revus à la baisse

Mercredi 27 avril,  l’émission radio Focus sera consacrée à ce projet aquacole. Invité d’Alexandre Le Quéré : le maire de Hao, Théodore Tuahine.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live