polynésie
info locale

Moruroa sous contrôle

nucléaire morurora
Moruroa sous contrôle
Moruroa sous contrôle ©Polynesie La1ere
Depuis les années 80, une surveillance géo-mécanique de Moruroa est assurée afin de prévenir les risques identifiés d’effondrement d’un bloc de falaise corallienne. Le système vient d’être totalement rénové.
Après trois ans de travaux, les autorités civiles et militaires de Polynésie française ont inauguré le système de surveillance rénové des failles coralliennes de Moruroa. Grâce à l’implantation de capteurs sismiques et à un réseau de mesures en profondeur, le Commissariat à l'Energie Atomique est informé en temps réel de tout risque d'effondrement ou de glissement autour de l'atoll sur lequel ont été réalisé 193 essais nucléaires.

L'armée assure aujourd'hui que le risque d’éboulement est très faible et qu'une contamination radioactive n'est pas à craindre...

L’instrumentation actuelle, dénommée TELSITE est opérationnelle depuis 1997 et nécessitait une modernisation majeure afin de garantir sur le long terme la mise en sécurité des habitants de Tureia, l’atoll habité le plus proche, et du personnel militaire déployé à Moruroa.

Le projet TELSITE 2, lancé en novembre 2013 et dont la phase principale s’est déroulée de juin 2015 à mars 2018 a permis la réalisation de divers travaux d’infrastructures, la réalisation de neuf forages pour la mise en place des capteurs en profondeurs et la pose de la fibre optique sous-marine au fond du lagon afin de moderniser le système de communication du dispositif. L’ancien et le nouveau système doivent cohabiter pendant une période de validation de six mois.

La mise en service opérationnel de TELSITE 2 devrait intervenir le 23 août prochain. L’inauguration du chantier a eu lieu mercredi 20 juin 2018, à Moruroa.

Général Paul Fouilland, Contrôleur général des armées :

Moruroa sous contrôle

 

Publicité