polynésie
info locale

Le braqueur de Rikitea sous les verrous

justice rikitea
Le braqueur de Rikitea sous les verrous
L'homme de 41 ans a été condamné à 5 ans de prison et est reparti directement à Nuutania. ©gilles tautu/pol1ère
L'homme accusé d'avoir braqué le bureau de poste de Rikitea (Gambier) en 2012, vient d'être condamné à 5 ans de prison ferme. Le braquage avait profondément marqué les habitants de l'île tranquille de Mangareva. Il y avait dérobé 4 millions de F, sous la menace d'un couteau.
A la barre ce matin : le braqueur présumé du bureau de poste de Rikitea.
Jean Puputauki, 41 ans, comparaîssait libre aujourd'hui pour vol avec violences, ayant entraîné une ITT (Intervention Temporaire de Travail) de 8 jours et dissimulation volontaire du visage.

Le 12 mars 2012, en tenue de plongée, casque sur la tête, il avait sous la menace d’un couteau, dérobé 4 millions de F au bureau de poste de son village. L'employée de poste, qu'il connaissait depuis l'enfance, reste profondément choquée. A la barre ce matin, elle a demandé, tremblante, a être éloignée de l'accusé.
L'homme a tenté de minimiser son acte en expliquant qu'il n'avait jamais eu l'intention de "faire du mal". Mais la Cour l'a condamné à 5 ans de prison ferme, au-delà des réquisitions de l'avocat général qui avait requis 3 ans, assorti d'un mandat de dépôt. Le braqueur est donc parti directement pour Nuutania.

Il aura fallu plusieurs mois à la brigade de gendarmerie de Rikitea pour que l’affaire soit résolue. Le suspect n°1 avait fini par avouer, trahi par son train de vie dépassant ses moyens.
Arrestation du braqueur présumé de Rikitea, en mai 2013.
 
Publicité