Un ministre australien redoute l'afflux d'immigrés illettrés et crée la polémique

immigration
Peter Dutton, ministre de l'immigration
Peter Dutton, ministre de l'immigration ©AAP / ABC Radio Australia
Peter Dutton, ministre australien de l'Immigration, affirme qu'une « grande partie des réfugiés accueillis en Australie ne savent pas lire ni écrire dans leur propre langue ». Ses propos provoquent de vives réactions de l'opposition.
S'il remporte les élections en juillet prochain, le parti travailliste a promis de porter le nombre de réfugiés accueillis chaque année en Australie à 27 000. C'est pratiquement deux fois plus que le nombre de personnes que le gouvernement libéral s'est engagé à recevoir cette année.
 
Les Verts pensent, eux, que l'Australie devrait ouvrir ses portes à 50 000 réfugiés par an.
 
Ces promesses effraient le ministre de l'Immigration, Peter Dutton :
 

Peter Dutton, ministre de l'immigration : "Ils vont croupir au chômage" 
 

« La plupart des gens ne sauront pas compter ou lire, ou écrire dans leur propre langue et encore moins en anglais, et c'est un problème. Ces personnes prendront des emplois ici, en Australie, cela ne fait aucun doute. Et pour ceux qui ne trouveront pas de travail, ils vont croupir au chômage et reposeront sur l'assurance-maladie et tout le reste. Donc ça représenterait un coût énorme et ça ne sert à rien de se voiler la face, c'est ce qui va se passer. »
 
Des propos tenus sur la chaîne Sky, qui sont abondamment commentés. Le chef de file de l'opposition, Bill Shorten, dénonce un discours « profondément choquant et offensant » :
 
« Peter Dutton insulte les réfugiés ainsi que notre Histoire, façonnée par les migrations. Il insulte les millions de migrants qui ont contribué à faire de l'Australie un grand pays. Le Premier ministre doit s'exprimer sur le sujet et reconnaître le tort causé par les remarques de Peter Dutton. Malcolm Turnbull doit condamner ces propos, mais je suis sceptique, je me demande si ce n'est pas lui qui souffle ces commentaires à l'oreille de Peter Dutton. »
 
Pressé de s'exprimer, Malcolm Turnbull a soutenu son « remarquable ministre de l'Immigration » et parlé des sommes dépensées pour accueillir les réfugiés :


Malcom Turnbull, premier ministre : " Notre pays multiculturel est une résussite"

 
« Notre programme d'aide humanitaire est très généreux et on va porter notre quota annuel de réfugiés à 18 750 d'ici 2019 (contre 13 750 actuellement, NDLR) et, en plus de cela, on accueille 12 000 réfugiés de Syrie. Notre pays multiculturel est une réussite et ce succès est dû aux sommes colossales que l'on investit dans l'accueil de ces réfugiés, pour qu'ils reçoivent des cours d'anglais et tout le soutien dont ils ont besoin pour s'intégrer en Australie. »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live