Grève générale : près de 600 manifestants dans la rue

social
Grève générale illimitée à Papeete
©Natacha Szilagyi
Près de 600 manifestants sont descendus dans les rues de Papeete et Pirae ce vendredi matin 26 novembre. À L'issue de la manifestation, une rencontre a été actée pour 16h cette après-midi entre l'intersyndicale et le gouvernement.

Entre 500 et 600 manifestants ont marché depuis Aorai Tinihau et Fare Ute jusqu’à la présidence aux côtés des représentants de l’intersyndicale ce matin, 26 novembre. Ils demandent la reprise des négociations interrompues mardi soir. 

Les réactions des grévistes recueillies par Teupo'o Fatupua Avae

Grève générale à Papeete
Le cortège de grévistes au départ de Fare Ute ce vendredi matin. ©Kaline Lienard

Le premier cortège des manifestants est parti de Aorai Tinihau et a rejoint le deuxième cortège qui arrivait de Fare Ute. Les deux groupes se sont ensuite dirigés vers la presidence. La marche a été menée par la Cyril Legayic de la CSIP ainsi que Patrick Galenon de la CSTP-FO. Les leaders demandent à rencontrer le gouvernement. Une demandé acceptée puisque le président du Pays, Edouard Fritch, a donné son accord pour reprendre les discussions cet après-midi à 16h. Son conseiller spécial, Thierry Nhun Fat, est allé donner la nouvelle aux grévistes en fin de matinée. 

Thierry Nhun Fat, interrogé par Teupoo Fatupua Avae

grève générale à Papeete
Deux cortèges aux départs de Fare Ute et Aorai Tinihau se sont réunis à la présidence. ©Natacha Szilagyi

 

Intensifications aussi des protestations à propos du vaccin 

 

Hasard du calendrier ou pas, ces dégradations interviennent le jour de l’appel de l’intersyndicale à manifester contre l’obligation vaccinale. La révision de cette loi est en effet une des revendications de l'intersyndicale. Une cinquantaine de protestataires contre cette loi dorment ainsi depuis deux jours à Tarahoi.